Depuis son introduction en bourse, le site des bonnes affaires Groupon n'a pas eu beaucoup le temps de souffler. Son cours est rapidement descendu sous sa valeur d'introduction tandis que les difficultés économiques mondiales pèsent sur ses perspectives.

La mauvaise nouvelle de corrections comptables qui ont conduit à revoir à la baisse ses résultats financiers a accentué le risque de voir le cours atteindre son plus bas historique. C'est chose faite avec une nouvelle baisse de plus de 5%, à 7,72 dollars ( loin des 20 dollars de l'IPO ).

Ce nouveau tassement est déclenché par des rapports d'analystes réduisant sévèrement les prévisions d'EBITDA ( bénéfice avant imposition et amortissement ) à 718 millions de dollars en 2013, contre 930 millions de dollars précédemment.


Inquiétude par rapport à l'Europe
Groupon logo pro La réduction de la prévision est associée aux incertitudes économiques du marché européen, constituant autant d'opportunités qui risquent de s'envoler et aux rééquilibrages de l'euro face au dollar. En réalité, ces perspectives sont tout aussi gênantes pour les résultats des autres grands groupes américains, Amazon, eBay ou même Google.

Mais pour ceux qui n'étaient déjà pas au mieux de leur forme, les conséquences sont plus sévères et pourraient conduire à des réactions en vue de réduire l'impact de l'activité en Europe. Groupon doit aussi faire face à un recul du nombre de visiteurs au mois de juin, passé de 14,5 millions à la même période l'an dernier,  à 12,2 millions. Les résultats financiers du deuxième trimestre 2012 risquent bien de se retrouver en-dessous des attentes des analystes.