Inventé pour le Web, HTTP est le protocole de communication client-serveur qui permet l'envoi de pages HTML. Un protocole qui renvoie parfois des codes d'erreur.

L'erreur 404 est l'une des plus connues pour indiquer que la ressource demandée par le client n'existe pas. L'erreur 503 est quant à elle symptomatique d'un service temporairement indisponible ou en maintenance.

Co-inventeur du langage XML à la base de plusieurs services Web et actuellement chez Google où il travaille essentiellement sur Android, Tim Bray a imaginé un nouveau code de statut : 451. Une idée qu'il a soumise dans un brouillon à l'Internet Engineering Task Force qui collabore étroitement avec le W3C ( pour les standards du Web ).

httpCe code 451 est un code de statut pour indiquer que le serveur fait l'objet de restrictions légales qui l'empêchent d'honorer une requête. Typiquement, un site inaccessible pour des raisons juridiques. Tim Bray estime que ce code de statut devrait s'accompagner d'une explication comme la juridiction responsable, les détails de la restriction.

Si ce code 451 venait à voir le jour, il serait néanmoins optionnel. Curieux hasard, il ferait alors étrangement écho au livre Fahrenheit 451 du récemment décédé Ray Bradbury où un État totalitaire brûle les livres ( la lecture empêcherait les gens d'être heureux ). Et une réflexion sur la liberté d'expression.