Malgré les nombreuses critiques de la concurrence, les craintes sur l'emploi qui pourraient modifier les règles du jeu et les attaques sur les règles d'attribution de la quatrième licence 3G ou le contrat d'itinérance signé avec Orange, le groupe Iliad ( Free ) poursuit sa progression en bourse.

Le journal La Tribune relève que le cours a progressé de plus de 20% depuis le début de l'année, marqué par l'arrivée de Free Mobile, et a atteint un record ce lundi en atteignant 116,30 €. Les menaces potentielles ne semblent pas effrayer les investisseurs, permettant au groupe Iliad d'atteindre une valorisation de 6,63 milliards d'euros.


Pas encore d'inquiétudes sur la régulation
Iliad logo new (Small) Cela lui permet de passer devant le groupe Bouygues ( valorisé à 6,33 milliards d'euros ) dont le patron, Martin Bouygues, ne ménage pas ses efforts pour dénoncer le modèle économique ambigu de son concurrent.

Le principal actionnaire d' Iliad / Free, Xavier Niel, voit sa participation de 59,2% du groupe valorisée à presque 4 milliards d'euros. Le journal économique note cependant que les obstacles à la progression de Free Mobile pourraient s'accumuler, entre la volonté du gouvernement de renforcer l'aspect de la préservation de l'emploi dans le secteur et une régulation qui pourrait se durcir ou ne pas donner suite à certaines conditions d'accès au marché, comme la terminaison d'appel asymétrique.

De l'avis des analystes, il reste une marge de progression pour le cours d'Iliad, le risque de retournement de tendance n'étant pas attendu à court terme. A noter que les quatre opérateurs mobiles ont rendez-vous ce matin à Bercy pour évoquer des pistes destinées à préserver l'emploi et à relocaliser certaines fonctions.

Source : La Tribune