Une information a circulé hier stipulant que l'Iran allait fermer très prochainement les accès à Google, Hotmail ou encore Yahoo, à ses 36 millions d'Internautes (selon une estimation de Internet World Stats). Le gouvernement iranien s'est empressé de démentir et a évoqué un "poisson d'avil" iranien, le "mensonge du 13" comme il est de coutume en Iran.

L'Iran a ajouté dans un communiqué officiel que ces informations de fermeture étaient sans "sans fondement et imaginaires [...] "La publication d'une telle information, comme celle publiée il y a un an, sert les médias et les cercles étrangers colonialistes".

drapeau iranSi l'Iran se défend de toute volonté de censure, la république islamique ne se cache pas de vouloir proposer à ses citoyens un Internet propre. Le pays aurait la volonté de créer un réseau alternatif, des outils de messageries et des navigateurs, des transactions bancaires, propres au pays. Cet Intranet devrait voir le jour en mars 2013, mais les autorités locales n'ont pas indiqué s'il viendrait en remplacement d'Internet, ou fonctionnerait en parallèle à ce dernier.