Via logo Les nouveaux processeurs Isaiah de VIA devraient bientôt débarquer. Basse consommation, dissipation thermique élevée, VIA reste dans le domaine des ordinateurs à bas prix. Ses processeurs actuels, tel le VIA-C7, souffrent cependant de performances en dessous des processeurs d'entrées de gamme que l'on peut trouver chez Intel ou AMD.

La gamme Isaiah a été précisée il y a bientôt trois mois par VIA. Gravés en 65 nm, ces processeurs 64 bits conservent une architecture x86. Le cache L2 sera de 1 Mo, pour des fréquences allant jusqu'à 2 GHz.


Isaiah : une belle avancée ?
Ces nouveaux processeurs, d'après un premier test, seraient bien plus performants que les actuels C7. L'arrivée de l'Atom d'Intel, positionné sur le même segment, fait toutefois redouter une rude concurrence pour VIA. On sait déjà, par exemple, que le prochain EeePC sera commercialisé avec un Atom. Pourtant, un grand constructeur comme HP, utilisant le C7 pour son Mini-Note 2133, a annoncé être intéressé par Isaiah.

Un premier test, en provenance d'EeeNewsPC.De, compare un processeur Atom, cadencé à 1,6 GHz, à un Isaiah, un C7-M et un Celeron-M de mêmes fréquences. Les résultats, à prendre avec des pincettes, sont tout de même encourageants pour VIA. Non seulement le nouveau processeur pourrait doubler voire tripler ses performances pour les calculs d'entiers et de virgules flottantes par rapport au C7-M, mais en plus, il serait équivalent à l'Atom pour ce qui est de la virgule flottante et plus performant d'environ 25 % au niveau des entiers.

Le Celeron-M, quant à lui, est devant l'Isaiah pour le flottant mais en retrait pour les entiers. Ce dernier ne joue cependant pas tout à fait dans la même cour que les autres prétendants. Il consomme en effet environ 30 watts en charge contre 2 watts annoncés pour l'Atom.

benchmark_isaiah_atom_via_eeepcnewsde


Un résultat à confirmer
Le problème pourrait bien venir de la puissance par watt, puisqu'on attend un TDP de 25 watts pour la version 2 GHz de l'Isaiah. Cela dit, le constructeur taïwanais pourrait rapidement introduire l'ULV - Ultra Low Voltage - pour sa nouvelle gamme. Pour le C7-M, l'ULV aurait tout de même réduit de moitié le TDP.

Il faudra donc confirmer ce premier score brut à l'aide d'autres tests. Seulement alors, nous saurons si le nouveau processeur de VIA pourra représenter une alternative crédible pour l'entrée de gamme face à Intel qui voit ses microprocesseurs équiper tout de même plus de 80 % des ordinateurs personnels.
Source : ArsTechnica