japon drapeau.pngSur les 4 millions de téléphones portables livrés au Japon en ce mois de janvier 2008, pas un seul n'était strictement 2G. Après la Corée du Sud, le Pays du Soleil Levant est le deuxième pays totalement tourné vers les réseaux mobiles 3G qui deviennent de fait le standard de base.

S'il reste encore quelques stocks de téléphones 2G chez les revendeurs, il n'est de toute façon plus possible de trouver de forfaits adéquats du côté des opérateurs mobiles. Avec un taux de pénétration de 85% de la population, la téléphonie mobile 3G fait désormais partie du quotidien de la population, après avoir été le premier pays au monde à se doter de ce type de réseau en 2001 via NTT DoCoMo.

Les chiffres sont beaucoup moins éloquents dans les autres régions du monde, où le taux de pénétration est bien souvent encore inférieur à 50%, comme aux Etats-Unis et en Europe, ce qui n'a pas permis aux opérateurs d'obtenir les revenus escomptés.


La TV Mobile, nouveau Graal des opérateurs japonais

La donne commence à changer grâce à une couverture plus importante, des prix plus abordables ( quoique toujours jugés trop élevés en France ) et de nouvelles formules d'abonnement faisant appel à l'illimité (sous certaines conditions ).

Au Japon, ce sont désormais d'autres sujets qui mobilisent les opérateurs, et notamment la télévision mobile. Comme l'indique l' AFP, plus de 60% des téléphones mobiles livrés en janvier au Japon étaient capables de recevoir la télévision numérique à partir des réseaux de diffusion lancés depuis 2006.

C'est le troisième mois consécutif pendant lequel les livraisons de téléphones avec fonctionnalité TV Mobile représentent plus de 50% de l'ensemble des combinés. Mais contrairement aux modèles européens, qui privilégient des formules payantes, les quelque 20 millions de Japonais équipés de tels téléphones peuvent profiter du service...gratuitement.
Source : AFP