John McAfee s’est fait connaitre pour sa société spécialisée dans les antivirus portant son propre nom, et plus récemment pour son incroyable cavale. Pourtant, le millionnaire souhaite revenir sur le devant de la scène en renouant avec la sécurité, ou plutôt la sécurisation des données.


mcafee Ce dernier travaillerait ainsi à la réalisation d’un accessoire, le D-Central, permettant tout simplement de décentraliser les réseaux pour permettre aux smartphones, tablettes et PC de communiquer entre eux sans que la NSA ne soit capable d’intercepter ces échanges.

 Un gadget sorti d’un film d’espionnage que John McAfee espère pouvoir proposer aux alentours des 100 $. " Il n’y aurait aucun moyen (pour le gouvernement) de savoir qui vous êtes ni où vous êtes." Indique-t-il.

En théorie, le module permettrait de créer un petit réseau privé qui agit comme le deep web inaccessible à toute personne extérieure. McAfee précise qu’il a développé cette technologie depuis plusieurs années, mais que son programme a subi une accélération depuis les événements de ces derniers mois afin de répondre à une demande grandissante du public.

Il n’est pas question de remplacer Internet, mais de proposer des réseaux dynamiques localisés permettant aux utilisateurs de communiquer et d’échanger des fichiers en toute sécurité. Les modules seraient présentés comme des bornes permettant d’accéder à un réseau public et un réseau privé.

La portée de l’appareil serait d’environ 3 pâtés de maisons et quiconque dans ce rayon d’action pourrait communiquer avec l’ensemble des individus connectés. Selon que l’utilisateur se déplace en ville, ses interlocuteurs changeraient et cela permettrait de développer de nouveaux types d’échange selon John McAfee.

L’appareil nécessitera encore 6 mois de développement avant d’arriver à un prototype. Le millionnaire cherche actuellement des partenaires pour le développement ainsi que pour la création du matériel. Pour autant, le dispositif pourrait ne jamais voir le jour s’il venait à être banni par le gouvernement américain, quoiqu’une sortie pourrait alors être envisagée en Europe.

On imagine que si McAfee a développé un système de chiffrement unique que la NSA ne sera pas en mesure de pirater, le principal usage de ce type de produit ne servira sans doute pas à assurer la sécurisation des données personnelles des utilisateurs, mais surtout à permettre des actions souvent illégales en offrant l’anonymat le plus total aux utilisateurs ( fraudes, piratage, téléchargement...)

Un site web a été mis en place pour ce " D-central", affichant un décompte fixé à 173 jours, après quoi davantage d’informations seront présentées.

Source : The Verge