Juniper Research logoAttendus depuis longtemps, les réseaux dédiés de TV Mobile ont mis beaucoup plus de temps que prévu pour se déployer, faute d'accords francs sur les standards à employer et de modèle économique clair à exploiter.

En Europe, le standard DVB-H a fini par être sélectionné préférentiellement mais les lézardes dans l'unité de façade n'ont pas tardé à apparaître tandis que les opérateurs restent accrochés au modèle de la TV Mobile par les réseaux 3G, qui leur permet de posséder un contrôle relativement étroit sur les flux à défaut de pouvoir la proposer au plus grand nombre.

Les retours des premiers pays européens ayant déployé un réseau de TV Mobile ne sont pas forcément très positifs tandis qu'aux Etats-Unis, le fondeur Qualcomm peine à imposer son propre standard MediaFLO, malgré un réseau commercial opérationnel, et a évoqué la possible cession de cette activité lors de son dernier bilan financier.

Pour le cabinet d'études Juniper Research, la TV Mobile, entre des niveaux d'adoption faibles et la concurrence des services de diffusion en streaming ( WiFi ou 3G ), constitue une grosse déception pour l'industrie.


Un modèle économique encore hautement incertain
Ainsi, le nombre d'abonnés payants aux réseaux DVB-H, DMB, CMMB ( standard chinois ) ou MediaFLO ne devrait pas dépasser les 10 millions avant 2013 au mieux, alors que l'on trouvera dans le même temps 180 millions d'utilisateurs de la TV Mobile en WiFi ou sur les réseaux mobiles 3G et proto-4G ( WiMAX ou LTE ), profitant d'offres d'abondance intégrées dans des forfaits existants.

Le cabinet d'études anticipe une nécessaire diversification des services par ces réseaux de diffusion dédiées et peut-être une possibilité de création de revenus dans le cadre des systèmes d'infotainment des véhicules.

En attendant, la France attend toujours un hypothétique réseau DVB-H dont les artisans pourraient finalement être non pas les opérateurs mobiles mais le couple TDF / Virgin Mobile, au moins dans les premiers temps.

Mais même avec cette bonne volonté affichée,l es perspectives d'un succès commercial sur le long terme ne sont pas encore garanties.