Cette affaire n'en est plus à un rebondissement près. Le juge David Harvey a décidé de se retirer alors qu'il supervisait en Nouvelle-Zélande le dossier d'extradition vers les États-Unis du fondateur de MegaUpload et trois de ses collaborateurs. L'audience a récemment été reportée à mars 2013.

David Harvey est victime de propos qu'il a tenus le 12 juillet lors de la conférence Internet NetHui à Auckland. Dans le cadre d'une conversation sur le traité Trans-Pacific Partnership ( TPP ), un accord sur les droits de propriété intellectuelle qui implique les USA et plusieurs autres pays, il a déclaré : " nous avons rencontré l'ennemi et ce sont les États-Unis ".

Le juge faisait ainsi référence au fait qu'il était jusqu'à présent légal pour des Néo-Zélandais de dézoner des DVD pour passer outre des restrictions géographiques, mais qu'avec le TPP cela sera interdit.

Kim-DotcomLa petite phrase a fait polémique jusqu'à mettre en doute l'impartialité du juge David Harvey dans l'affaire MegaUpload.

Ce retrait du juge David Harvey n'est pas forcément un bon signal pour Kim Dotcom. Il avait à plusieurs reprises pris des décisions favorables à Kim Dotcom dont la restauration de son accès à Internet. Il avait également ordonné aux USA la remise des preuves recueillies contre l'accusé.

Source : BBC News