Metal Gear Solid 4Mais attention, pas de ceux qui ont eu le malheur de perdre un œil et une jambe lors d'une partie de poker. Non, il s'agit là de personnes malveillantes (ou fauchées) qui, au lieu de débourser les quelques soixante euros moyens pour l'achat d'un jeu, useront de moyens illégaux pour se le procurer. Ceux-là même ne pourront donc pas goûter à l'édition collector de Metal Gear Solid 4, bien trop onéreuse pour eux. Ce qui se trouve être fort dommage en regard de la qualité du soft.


Hideo Kojima, quel homme !
Mais qu'apprend-on ? Que les acheteurs du jeu profiteront d'une surprise qui passerait sous le nez des adeptes de la contrefaçon ! Les spéculations vont bon train : une boite en carton dépliable pour recréer les parties de cache-cache de votre enfance ? Le virus FoxDie en flacon de 5cl ? Ou bien le rasoir que Raiden offre à Solid Snake dans MGS 2 ? Après la patience dont les joueurs doivent faire preuve avant de diriger un Snake vieillissant, voilà qu'on met à contribution leur imagination. De toute façon, le jeu justifiera sans l'ombre d'un doute ses quelques 65 euros, et cette surprise fera office de bonus sympa.

Allez, on prend le temps de décompresser, et on se relance dans les trois premiers volets de l'aventure en mode extrême, histoire de ne pas penser à cette histoire de cadeau. Rendez-vous le 12 juin pour cette sortie (mondiale, rappelons-le) qui fera date.

... La culotte de Meryl ? Hum, non...