monoEn novembre 2006, l'éditeur Linux Novell et Microsoft signaient un accord qui allait susciter l'émoi de la communauté open source et faire couler beaucoup d'encre. Un accord portant sur l'amélioration de l'interopérabilité de SuSE avec Windows, une couverture légale face aux brevets et la promotion des deux solutions. Dans une lettre ouverte à sa communauté, Novell avait avancé que par cette collaboration, une nouvelle époque pouvait débuter : " celle de l'acceptation de Linux par Microsoft ". Un an et demi après,  Miguel de Icaza semble déchanter.

Ce nom est forcément connu par nombre d'utilisateurs Linux puisque le Mexicain est le co-fondateur du projet GNOME, célèbre environnement de bureau libre. Avec sa société Ximian, Icaza est également derrière le projet Mono, une mise en oeuvre libre de la plate-forme de développement Microsoft .NET. Ximian  ayant été rachetée par Novell en 2003, Miguel de Icaza est devenu un illustre employé de l'éditeur.

Dans le cadre de la conférence MIX08 qui vient de se dérouler à Las Vegas, Icaza a tenu à faire part de son sentiment vis-à-vis de l'accord liant Novell et Microsoft, et a publiquement exprimé son regret à ce sujet, arguant que ce n'était pas sa décision : " Je ne suis pas heureux avec le fait qu'un tel accord ait pu être passé mais cette décision a été prise à un niveau supérieur. Je pense que nous serions restés dans la communauté open source. "


Des regrets, oui mais bon ...
Icaza est toutefois un personnage bien difficile à cerner, et l'homme qui avait déjà volé au secours de l'OOXML pour dénoncer une presque " cabale " libriste à son encontre, travaille actuellement au développement du projet Moonlight dont l'ambition est d'apporter à l'environnement Linux, la technologie Silverlight sur laquelle Microsoft fonde tant d'espoirs.

C'est ainsi que devant des représentants de Microsoft, Mozilla et Zend Technologies (également signataire d'un accord à la Novell), il a déclaré que quiconque téléchargerait Moonlight depuis Novell, serait protégé par l'accord de licence croisé signé avec Microsoft justement. " Pour les téléchargements à partir d'autres distributeurs, il faut en discuter avec Microsoft ", a-t-il indiqué selon des propos rapportés par nos confrères de LeMondeInformatique.