Microsoft Office LogoDans le cadre de l'Open Specification Promise initié en 2006, le leader mondial du logiciel s'est solennellement engagé à ne pas poursuivre en justice tout personne qui utiliserait les spécifications couvertes par ce programme. Quel que soit le brevet éventuellement relatif, le développeur ou éditeur tiers bénéficie donc d'une certaine liberté d'action, sans compter que l'accès aux spécifications est grandement facilité.

Sur son blog, Brian Jones, le chef de produit Office chez Microsoft, a annoncé en fin de semaine dernière, que comme promis en tout début d'année, les spécifications des formats de fichiers binaires des anciennes versions de la suite bureautique Office sont disponibles sous le programme OSP. Ainsi, Microsoft donne officiellement le droit au développeurs d'utiliser librement (et sans crainte) ces spécifications, notamment dans le but de proposer des solutions de traduction entre les anciens formats propriétaires d'Office (.doc, .xls, .ppt) et les nouveaux formats XML utilisés dans Office 2007.

Jones en profite justement pour rappeler qu'un tel type de traducteur est en cours d'élaboration dans le cadre d'un projet qui a pris pour modèle l'Open Source puisque hébergé par la plate-forme SourceForge. Pour le cas de Word, la version finale de ce traducteur est prévu pour le 30 juin 2008.

A noter enfin que d'autres spécifications sont dorénavant également disponibles via OSP :
  • Windows Compound Binary File Format (CFBF)
  • Windows Metafile Format (.wmf)
  • Ink Serialized Format (ISF)