Si Nokia mise sur Windows Phone et Symbian ( de moins en moins ) pour les smartphones et sur les interfaces Series 30 et Series 40 pour les mobiles traditionnels, il existait un autre projet, baptisé Meltemi qui aurait pu jouer la transition entre les deux, en permettant notamment la création d'applications dédiées.

Reposant sur Linux et dont le développement était être supervisé par Mary McDowell, la responsable de la branche des mobiles traditionnels ( feature phones ) et de la stratégie du prochain milliard d'utilisateurs connectés, qui vient d'annoncer son départ de Nokia, Meltemi voulait apporter des fonctionnalités avancées proches de celles des smartphones dans les téléphones classiques, avec peut-être plus de souplesse que l'interface standard Series 40.

Il se serait peut-être aussi agi de proposer cette plate-forme pour des quasi-smartphones d'entrée de gamme, proposés à très bas coût et constituant une introduction au monde des smartphones. Selon les rumeurs, Meltemi aurait même pu emprunter certains éléments aux plates-formes Maemo et MeeGo soutenues un temps par Nokia.


Victime de la réorganisation
Logo NokiaIl reste que le développement de Meltemi fait partie des victimes de la nouvelle restructuration que vient d'annoncer Nokia et qui porte sur une sévère réduction des coûts et la suppression de 10 000 emplois. Le blog All Things Digital indique que le projet d'OS Linux est stoppé, même si Nokia n'en a jamais confirmé officiellement l'existence.

Il faut dire que la R&D fait partie des activités soumises aux coupes franches du CEO Stephen Elop dans ce nouvel effort pour regagner en rentabilité, alors que la gamme Lumia met du temps à décoller et alors que les ventes de terminaux Symbian s'effondrent rapidement.

Dans sa nouvelle organisation, les plates-formes Series 30 et Series 40 restent d'actualité et soutenues par le fabricant finlandais, tandis que Stephen Elop a une nouvelle fois confirmé que la gamme Lumia s'étendrait très bientôt vers les smartphones d'entrée de gamme pour concurrencer Android.

Certains éléments de Meltemi pourraient cependant être réutiliser dans d'autres projets tandis qu'une partie des ressources sera redistribuée vers d'autres développements.