Comme évoqué en début de mois ( voir notre actualité ), l'Internet Corporation for Assigned Names and Numbers publie la liste des demandeurs et des nouveaux noms de domaine personnalisés dont les premiers du genre devraient apparaître sur la Toile entre avril et juin 2013.

Cette liste comporte 1 930 demandes de suffixes. Elle est à consulter depuis cette page. Cette liste n'est pas définitive dans la mesure où les éventuelles contestations vont être prises en compte. L'ICANN va en outre devoir s'assurer que les candidats sont à même de pouvoir gérer les nouvelles extensions.

Sur le plan financier, il en coûte 185 000 dollars pour demander un nouveau nom de domaine, et 25 000 dollars de frais annuels. Un chamboulement de l'Internet qui profitera à n'en pas douter à l'ICANN.

icann-idnSur les 1 930 demandes, l'autorité de régulation de l'Internet en a reçu 884 en provenance des États-Unis ( 911 pour l'Amérique du Nord ). Pour l'Europe, ce sont 675 projets de nouveaux suffixes qui sont sur les rangs. L'essentiel des demandes émane d'entreprises ou d'associations professionnelles.

Seuls 66 dossiers sont de nature géographiques. Parmi ceux-ci, on trouvera pour la France le .alsace , .aquitaine, .bzh pour la Bretagne, .corsica pour la collectivité territoriale de Corse ou encore le .paris pour la ville de Paris.

Toujours pour les demandes venues de France mais du côté des entreprises, on notera par exemple le .sncf, .canalplus ainsi que .ovh et .sfr pour les opérateurs télécoms. Il y a aussi un .orange mais qui a été déposé depuis la Grande-Bretagne par la filiale de l'opérateur Orange.

Pour les géants de la high-tech, prenons trois exemples avec Apple, Microsoft et Google. Apple a uniquement jeté son dévolu sur .apple. Microsoft est plus gourmand autour de ses marques : .microsoft, .windows, .azure, .bing, .docs, .hotmail, .live, .office, .skydrive, .xbox ainsi que .skype.

Quant à Google, on est pas loin de l'indigestion et cela va dans tous les sens avec sans tous les citer : .google, .android, .chrome, .gmail, .docs et .live ( tout comme Microsoft ), .play, .plus, .youtube, .web mais aussi .and, .app, .baby, .blog, .book, .buy, .car, .cloud, .dad, .day, .dev, .dot, .drive, .earth, .family, .film, .free, .game, .here, .home, .kid, .love, .mail, .map, .meme, .mam, .movie, .music, .page, .search ou encore le .lol.

En ce qui concerne les suffixes les plus disputés entre les candidats : .app, .home, .inc, .art, .blog, .cloud, .love, .mail, .news ainsi que .web. Par ailleurs, déjà connu pour le polémique .xxx, ICM Registry a formulé des demandes pour .adult, .porn et .sex. Une surprise est par contre de constater que Facebook n'est pas demandeur d'un .facebook.

Ces nouveaux suffixes réservent tout de même un drôle d'Internet...

Soulignons que sur les 1 930 demandes, 116 dossiers concernent des noms de domaine qui ne sont pas en alphabet latin.