Si le domaine des navigateurs Web pour PC est bien démarqué avec des acteurs incontournables, celui des navigateurs mobiles est beaucoup plus flou, avec des navigateurs souvent fournis par défaut et variables d'une plate-forme à une autre.

L'éditeur Opera Software a essayé de se faire un nom et de prendre l'ascendant en proposant des navigateurs mobiles proposant une expérience commune sur les différentes plates-formes mobiles et en y proposant des services additionnels.

Opera Mini 7 AndroidAu navigateur Opera Mobile destiné aux smartphones, l'éditeur a conçu une version allégée pour les téléphones portables traditionnels compatibles Java, baptisée Opera Mini. Assez rapidement, cette version a rencontré un grand succès, notamment sur les marchés émergents où l'accès à Internet se fait d'abord depuis les téléphones portables, les ordinateurs étant rares.

Opera Mini a vu son nombre d'utilisateurs augmenter de trimestres et trimestres à un rythme soutenu. Désormais, l'éditeur Opera Software indique avoir passé au mois de juin 2012 la barre des 200 millions d'utilisateurs avec ses navigateurs Opera Mini et Opera Mobile, ce dernier ne représentant que 17 millions d'utilisateurs.

Ce nombre total d'utilisateurs des navigateurs Opera Mobile et Opera Mini a progressé de 47% sur un an. L'éditeur annonce qu'Opera Mini a permis la consultation de 115 milliards de pages Web ( +55% sur un an ) au mois de juin, pour un volume data de 2,015 millions de megaoctets qui, sans son système de compression jusqu'à 90% des pages Web avant diffusion aurait conduit à un volume de 20 petaoctets.