Les opérateurs mobiles ont fait l'acquisition pour des sommes conséquentes du droit d'exploitation des fréquences en 2,6 Ghz et 800 MHz pour diffuser des services 4G ( essentiellement LTE ). Les déploiements sont en cours et les premières offres commerciales sont attendues pour début 2013.

Les usages data mobiles augmentant très rapidement, il ne faudra pas longtemps avant que ces ressources ne soient plus suffisantes. Régulateurs télécoms et opérateurs cherchent donc activement des fréquences alternatives libres.

Dans cette optique, l'Arcep, régulateur français des télécoms, a donné son aval à l'opérateur Orange pour tester une liaison descendante en haut débit mobile dans la bande de fréquences L qui correspond au spectre compris entre 1452 MHz et 1492 MHz ( qui correspond à une partie du spectre dédié à la Radio Numérique Terrestre ou RNT ) et qui pourrait épauler les réseaux 3G et 4G des opérateurs.

L'expérimentation doit se faire en partenariat avec l'équipementier télécom Ericsson et le fournisseur américain de puces mobiles et modems Qualcomm et sera menée au premier trimestre 2013 sur le réseau d'Orange dans la région de Toulouse.


Dégager des fréquences sur la RNT
Orange logo proIl s'agira d'associer à une fréquence porteuse traditionnelle en 2,1 GHz une fréquence porteuse supplémentaire mais en bande L pour optimiser le débit descendant. Orange souligne que " les fréquences de la bande L possèdent toutes les qualités techniques requises pour absorber un trafic de données mobiles toujours plus gourmand en bande passante en voie descendante, en complément des capacités des réseaux UMTS et LTE. Elles offrent ainsi la promesse de téléchargements plus rapides et d'une expérience client encore plus fluide. "

L'intérêt pour la bande L est d'autant plus solide qu'elle est dès à présent disponible pour la téléphonie mobile, alors que d'autres fréquences à l'étude doivent d'abord être libérées ou raffinées avant de pouvoir être utilisées.

La CEPT ( Conférence Européenne des Postes et Télécommunications ) voit dans la bande L une possibilité pour étendre les capacités du haut débit mobile. Sa commission technique, qui se tient du 27 au 29 juin, doit se prononcer sur cette possibilité qui pourra ensuite être répercutée au niveau de la prochaine conférence de l' ITU-R ( Union internationale des télécommunication - branche radiocommunications ) pour l'harmonisation du spectre dédié au haut débit mobile en 2015.