Orange logo proPouvoir personnaliser les terminaux mobiles via leur OS pour y mettre en avant leurs services mobiles,  c'est le rêve de tous les opérateurs mobiles. Disposer de ses propres terminaux en est un autre, qui permet de bénéficier d'un téléphone que l'on ne retrouvera pas ailleurs, selon un cahier des charges spécifique et sans avoir à en partager les revenus avec un fabricant.

Les assembleurs chinois et taiwanais ont le savoir-faire et les sites de production nécessaires, et ils ne demandent pas mieux que de faire du volume avec les opérateurs. Orange aurait ainsi prévu de dévoiler un smartphone, nom de code Boston, qui utilisera le système d'exploitation Android de Google.


Opérateur + Android = la formule gagnante ?
Android logo pro Le choix d'un système open source n'est pas anodin pour les développements spécifiques à y prévoir et pour le coût final du terminal. Selon le journal Les Echos, Orange prévoit de lancer ce smartphone dans plusieurs pays : Espagne, Royaume-Uni, Pologne et Roumanie, la France n'étant pour le moment pas concernée, pour un prix de 1 € avec un forfait.

C'est le taiwanais Foxconn ( géré par le groupe chinois Hon Hai Precision Industry ), déjà producteur des iPhone, qui serait en charge de sa fabrication. En s'adressant directement à un fabricant en marque blanche, Orange peut attaquer le marché très bas et s'y retrouver sur la vente de forfaits.

En choisissant Android, l'opérateur ne se passe pas pour autant du succès des applications mobiles puisque le terminal pourra accéder à l' Android Market, ce qui permet de ne pas avoir à consacrer trop d'efforts au développement d'applications pour alimenter le smartphone et maintenir son intérêt.

France Télécom / Orange a déjà fait appel à ce procédé aux premiers temps des smartphones avec la gamme SPV, dont les terminaux étaient souvent conçus par HTC. De son côté, Vodafone avait mis en place une vaste stratégie à partir de mobiles exclusifs à bas coût pour gagner des parts de marché dans les pays émergents.

Source : Les Echos