Ces derniers jours, les indications affluent concernant les prochains modèles de PS4 et de Xbox One. Côté Sony, il serait question d'une PS4.5 ( également appelée PS4K et connue sous le nom de code Neo ) qui proposerait une configuration revue à la hausse par rapport à l'actuelle console. Côté Microsoft, une Xbox One plus puissante serait également en vue. Dans les deux cas, les jeux vidéo seraient à adapter suivant les modèles de machines.

Greg Zeschuk - BioWareLe site Gamespot a pu s'entretenir avec Greg Zeschuk, co-fondateur du studio Bioware. Il ne se dit pas vraiment enthousiasmé par l'introduction de ces mises à niveau en termes de hardware au plein milieu du cycle de vie de ces consoles de jeu. Zeschuk a notamment souligné le fait que les développeurs devront apporter le support des deux variantes de chaque console, ce qui engendrerait du temps de production supplémentaire.

« Je dirai que c'est une véritable plaie qui va à l'encontre des consoles », a-t-il déclaré, tout en expliquant que « le but des consoles est l'ensemble des exigences en termes de matériel auxquelles vous devez faire face ». En effet, chaque console de jeu devrait se tenir à proposer des composants identiques du début à la fin de son cycle de vie. Dans le cas contraire, il s'agit d'une logique identique à celle du marché du jeu sur ordinateur.

« Je pense simplement que ce n'est pas bien », a continué le co-fondateur. « Je veux dire "Verrouillez-la" et laissez les développeurs faire leur travail. En fin de compte, si vous pouvez concentrez vos efforts sur un ensemble d'exigences hardware et un objectif, vous obtiendrez un meilleur résultat. C'est plus aisé que d'avoir à les diviser en ajoutant des personnes supplémentaires, afin d'adapter les choses d'une console à l'autre », a-t-il continué.

Zeschuk compare donc cette approche à celle du PC. « [ Sur console, ] c'était agréable de ne pas avoir à considérer des choses telles que les niveaux de performance. C'est tout simplement fou. Peut-être que Microsoft et Sony ressentaient le besoin de le faire ».

Il mis en évidence sa pensée vis-à-vis de la course à la puissance entre les deux constructeurs : « C'est comme si Microsoft sentait que Sony les avait dépassé en termes de puissance au début et souhaite en quelques sortes les rattrapper. Et Sony dirait "Et bien, si vous voulez faire cela, nous allons jouer à ce jeu" ».

Source : Gamespot