Les résultats de cette étude menée par l'éditeur d'antivirus Avira ne sont guère étonnants. Elle a en effet été menée auprès de 2 710 de ses utilisateurs à travers le monde. Un public qui est donc forcément sensible à l'argument de la sécurité.

On peut se demander si les résultats auraient été du même ordre auprès d'un public plus large, et plus encore du côté des plus jeunes pour qui une présence sur les réseaux sociaux coule simplement de source.

Si les réseaux sociaux sont très populaires, la crainte d'un vol ou d'un détournement de ses informations personnelles est bel et bien présente, et seuls 14 % s'aventurent à dire que tous les réseaux sociaux leur inspirent une totale confiance.

Facebook-timelineLa notion de détournement est toutefois relativement vague car elle cache également la crainte d'une utilisation non consentie des données personnelles.

Dans une confrontation opposant Facebook à Google+ et Twitter, le service de microblogging n'inspire que peu de crainte par rapport à Google+ et encore plus Facebook. Cela tient certainement au fait qu'un utilisateur livre beaucoup moins d'informations personnelles avec Twitter.

Néanmoins, 40 % des répondants admettent ne pas faire de distinguo entre ces trois-là, et craindre tout autant pour leurs informations personnelles, et plus généralement sur tous les réseaux sociaux.