Rosetta, la sonde de l'ESA continue ainsi de tourner autour de la comète 67P Tchouri, et nous en dévoile progressivement toutes les facettes.

Rosetta Le module de photo haute définition Osiris a permis de mettre en avant la forme atypique de la comète, formée de deux blocs séparés par une structure plus fine et dont l'origine reste inexpliquée.

Les observations confirment ainsi une composition riche en matériaux organiques. La surface de la comète présente une étonnante diversité de structures géologiques résultant de phénomènes d'érosion, dont des ondulations identiques à celles que l'on a déjà pu observer sur les dunes de sable de Mars.

Rosetta Tchouri 1 "Nous avons été surpris par la variété des structures géologiques" partage Hans Nilsson de l'institut suédois de physique spatiale. " L'atmosphère de la comète semble être inégalement distribuée autour du noyau" ajoute-t-il.

Tchouri conserve des traces de la matière primitive du système solaire, des matériaux qui pourraient être étudiés par Philae à son réveil dans quelques mois, et qui pourraient nous en apprendre plus sur la formation de notre système et de notre Terre.

Tchouri Rosetta