Le moins que l’on puisse dire c’est que le jeu n’est pas foncièrement mauvais même s'il peine cependant à atteindre le niveau des World In Conflict et autres Supreme Commander (consultez notre test) pour cause de grandes imprécisions texturales et d’effets spéciaux pas particulièrement impressionnants.

L’ensemble repose sur un gameplay archi-traditionnel rappelant le célèbre Command & Conquer. Collecter des ressources, agrandir son armée et détruire nos ennemis seront nos principales occupations dans un univers qui mêle magie et technologie.

Seven Kingdoms Conquest   Image 3 Seven Kingdoms Conquest   Image 1 Seven Kingdoms Conquest   Image 4


Une dangereuse diversification
Seven Kingdoms : Conquest a l’avantage de posséder une fenêtre temporelle pour la moins imposante qui nous permettra aussi bien d'abuser de puissants sorts magiques que d’utiliser la technologie de la supercavitation. Les développeurs ont ainsi pensé à équilibrer l’ensemble en posant magie et technologie sur un même pied d’égalité.

A tout cela s’ajoute une orientation morale double impliquant deux objectifs et donc deux scénarios différents. Cette dualité implique beaucoup plus qu’un simple dédoublement, jouer pour le mal c’est jouer avec les démons. Contrairement à la plupart des RTS qui préfèrent se focaliser sur une période historique bien précise, le jeu compte indubitablement sur cette diversité logistique pour se défaire de la concurrence, ceci dit il lui reste encore à peaufiner l’ensemble.

Date de sortie prévue pour le 14 Mars 2008 sur PC.