L'assistant vocal Siri, présent dans l'iPhone 4S et capable de répondre aux questions des utilisateurs posées en langage naturel, est-il fiable ou répond-t-il à côté de la plaque ? Malgré les nombreux tests réalisés depuis le lancement du terminal, les analystes de Piper Jaffray y sont allés de leurs propres constatations.

Ils ont soumis 1600 requêtes orales dans des environnements bruyants ou calmes et noté la pertinence de la réponse donnée par l'assistant. Selon leurs conclusions, le taux de réponses pertinentes est de 62% en environnement bruyant ( qui peut donc perturber l'interprétation des requêtes ) et à peine meilleur dans un cadre plus calme : 68%.

iOS Siri logo" Utiliser Siri, c'est comme jouer au loto ", résume Gene Munster, analyste chez Piper Jaffray et gourou suivi pour ses commentaires et anticipations sur la stratégie d'Apple, et qui a mené l'étude. Il met la note D ( selon le système de notation scolaire de A à F aux Etats-Unis ) à l'assistant vocal pour sa précision, tout en indiquant qu'elle devrait s'améliorer prochainement, Apple ayant fait des annonces en ce sens dans sa présentation de iOS 6.

Un résultat en tous les cas plus conforme à la réalité par rapport aux exemples alléchants donnés par des vedettes américaines dans des publicités, ce qui a inévitablement conduit à une action en nom collectif ( class action ) pour publicité mensongère.

Mais si Siri a du mal à répondre correctement aux questions posées, il sait en revanche retranscrire assez fidèlement les paroles de l'utilisateur. Sur ce point, Piper Jaffray note que le système est plus rarement pris en défaut, avec 83% de transcription correcte en environnement bruyant et 89% lorsque le cadre est plus paisible, Piper Jaffray lui attribuant un B en compréhension.

Source : Bloomberg