cybersexe" Nous avons affaire à du piratage tenace, des tonnes de contenus gratuits ", a déclaré Steven Hirsch, co-fondateur de la firme privée Vivid, spécialiste des films pour adultes. Le groupe engrange près de 80 % de ses recettes ( 100 millions de dollars par an ) grâce aux DVD mais a déclaré avoir dégagé une baisse de 30 %.

Le problème viendrait notamment d'un site Internet diffusant des vidéos X dénommé XTube.com et basé à Toronto ( Canada ), référence au portail YouTube de Google. Certains des clips sur cette plate-forme sont postés par des internautes tandis que les producteurs ne touchent pas leurs droits.

" Nous ne sommes pas des pirates. Nous fournissons un service que les gens pensent utiliser pour pirater ", a déclaré Lance Cassidy, un des fondateurs de XTube. Ce dernier contient environ 200 000 vidéos, habituellement d'une durée de 30 secondes à deux minutes. Seul 1 % des visiteurs achètent des DVD ou des vidéos sur XTube, ce qui engendre néanmoins des millions de dollars de revenus, a déclaré Curtis Potec, directeur des ventes. " Nous avons des tonnes et des tonnes de gens qui nous disent que cet outil est le futur de l'industrie du film pour adultes. (...) La plupart de l'argent généré vient des publicités ", a t-il ajouté.

De même pour le portail AEBN ( Adult Entertainment Broadcast Network ) qui proposent des vidéos gratuites allant jusque trois minutes mais les utilisateurs ne mettent en ligne que des clips de 45 secondes environ, a déclaré Coffman, président de la plate-forme. Son groupe doit faire face à une plainte de Vivid qui l'accuse de piratage. Néanmoins, proposer des clips de 45 secondes n'a rien à voir avec le fait de proposer une vidéo complète, estime Coffman.

Selon Vivid, si ces portails ne sont pas poursuivis et que tous les contenus sont gratuits, alors il ne sera plus possible de produire lesdits contenus. Certains responsables exécutifs de l'industrie pornographique estiment qu'une solution pourrait résider dans des accords de diffusion futurs via des grandes compagnies comme AT&T, Verizon, Comcast et Apple.