nicolas sarkozy.jpgLa semaine dernière, dans le cadre de sa conférence de presse, le Président français proposait de supprimer la publicité sur les chaînes de télévision publiques. Afin de compenser le manque à gagner occasionné par la perte cette manne financière, soit près de 800 millions d'euros par an, Nicolas Sarkozy souhaite instaurer une taxe accrue sur les recettes publicitaires des chaînes privées, mais également une taxe qualifiée d'infinitésimale sur les chiffres d'affaires des nouveaux moyens de communication. Directement concernés, l'accès à Internet ou à la téléphonie mobile.

Si les FAI sont pour le moment étrangement silencieux sur la question, les opérateurs mobiles virtuels ( MVNO ) sont déjà sur le pied de guerre, dénonçant une taxe (même minime) qui pourrait leurs être fatale.


Concertation publique
Pour sa part, la Ministre de la Culture et de la Communication qui met essentiellement l'accent sur l'avènement du nouvelle télévision publique, souhaite recueillir l'avis des Français, leurs suggestions. Pour se faire, Christine Albanel annonce l'ouverture prochaine d'un forum de discussion dédié. Le débat promet d'être houleux à partir du moment où seront évoquées les pistes pour compenser la fin de la publicité.