Apple iPhone miniLors du lancement de l' iPhone au Royaume-Uni, le 9 novembre 2007, les représentants de son distributeurs exclusif, l'opérateur O2, avaient estimé être en mesure de vendre 200.000 terminaux en deux mois.

Pour certains analystes, cette valeur constituait une fourchette basse et un chiffre de 350.000 à 400.000 unités ne semblait pas improbable. Pourtant, et malgré l'insistance d' Apple pour que ces données ne soient pas communiquées, le Financial Times avance le chiffre de 190.000 iPhone vendus en Angleterre sur huit semaines.

Si O2 tient à peu près son objectif, cette valeur déçoit les analystes qui estiment que Apple pourrait annoncer prochainement une baisse de prix pour maintenir le niveau de ventes. L'appareil est commercialisé au prix de £269 ( environ 360 € ) assorti d'un contrat de 18 mois d'au moins £35 ( environ 47 € ) , ce qui constitue un minimum de £899 ( environ 1200 € ) à débourser.


Baisse de prix pour maintenir les ventes ?
Car en effet, c'est peut-être le prix qui constitue un obstacle plus important que prévu. Pour Carolina Milanesi, analyste chez Gartner, une baisse permettrait de conserver l'intérêt pour le produit en attendant l'arrivée de la prochaine version de l' iPhone, attendue quelque part en 2008.

L'absence de prise en charge d'un pourcentage du prix par l'opérateur aurait ainsi dérouté une partie des acheteurs potentiels. On a également en mémoire la baisse du tarif intervenue deux mois après le lancement de l' iPhone aux Etats-Unis, qui était passé de 599 dollars à 399 dollars.

Quoi qu'il en soit, l' iPhone a réussi son entrée sur le marché de la téléphonie mobile, avec 4 millions d'unités écoulées en moins de 6 mois sur ses quatre marchés, Etats-Unis, Royaume-Uni, Allemagne et France.
Source : Financial Times