will wrightLors d'une exposition à la Galerie d'art de Vancouver à laquelle il a participé, appelée "Krazy! The Delirious World of Anime + Comics + Video Games + Art", Mr Wright nous a fait part de ses pensées liées au jeu vidéo, avec une légère pique adressée à GTA 4, quand il s'agit de tuer des civils :

"Je ressens un peu de remords si c'est mon choix, mais si c'est pour faire avancer le scénario, alors 'Dieu m'a dit de le faire'".


"Les meilleures histoires sont celles des joueurs"

Il a abordé divers sujets, dont celui de savoir si le jeu vidéo pouvait ou non être considéré comme un art :

"Je pense que les jeux peuvent être une forme d'expression artistique, une co-collaboration entre le joueur et le concepteur. Nous avons encore à prouver que nous pouvons faire des choses utiles avec cette forme d'expression, mais je crois que nous arrivons à une explosion Cambrienne de possibilités [référence à l'ère géologique pendant laquelle s'est épanouit la vie]. Nous sommes à des années d'être respectés comme une forme d'expression, mais ce n'est pas une bataille qui nécessite que nous nous battions. Nous allons gagner de toute façon."

Un optimisme criant, pour un homme qui ne parle pas pour ne rien dire. Selon lui, "les jeux possèdent un langage que nous apprenons en jouant. Nous développons une alphabétisation qui demeure, pour beaucoup, inconsciente".

Avant d'achever sur un :

"Les meilleures expériences sont génératives. Les meilleurs histoires sont celles des joueurs."


Source : Gamasutra