Même si certains cabinets d'études anticipent une solide progression de Windows Phone ces prochaines années, certains allant même jusqu'à voir la plate-forme dépasser celle d'Apple d'ici cinq ans, ce n'est pas encore en 2012 qu'elle fera des étincelles.

Sur le marché US, qui constitue un maillon important du succès des smartphones, le cabinet d'études Strategy Analytics prévoit que Windows Phone ne représente que 4% de part de marché en 2012 ( contre 3% en 2011 ) alors même que les ventes de terminaux convergents vont s'améliorer de 21%, atteignant un volume de 123 millions d'unités.

Strategy Analytics logo Microsoft et ses partenaires ne ménagent pourtant pas leurs efforts pour faire parler de Windows Phone mais la pression d'Android et d'iOS est écrasante et laisse peu de place au fameux troisième écosystème voulu par Steve Ballmer, CEO de Microsoft, et vanté par Stephen Elop, CEO de Nokia.

Le fabricant finlandais doit d'ailleurs présenter ce jour ses résultats financiers du deuxième trimestre 2012 et faire un point sur ses ventes de mobiles dont celles de la gamme Nokia Lumia sous Windows Phone. Et sans surprise, ce sont Nokia, HTC et Samsung qui alimentent principalement la croissance de Windows Phone.

Les analystes de Strategy Analytics espèrent cependant une évolution sensible avec la disponibilité de Windows Phone 8 plus tard dans l'année, l'optimisation du portail Windows Phone Marketplace, voire la révision à la baisse de la licence Windows Phone par smartphone.