Microsoft avait déjà confirmé que son prochain OS serait proposé gratuitement aux fabricants de smartphones et phablets, mais aussi aux constructeurs travaillant sur des dispositifs équipés d'écrans de 9 pouces ou moins, soit une grande partie des tablettes du moment.

Windows 9 menu démarrer Actuellement, les rumeurs veulent que, pour les utilisateurs de Windows 8 et Windows XP, Windows TH soit proposé gratuitement pour les premiers, et à un prix très avantageux pour les deuxièmes.

Une idée pas si folle que cela, selon TechCrunch, voire logique. Selon le site, les utilisateurs de Windows 8 ont déjà payé pour une version récente de Windows ( en achetant l'OS ou au travers de l'achat d'un PC ou dispositif équipé). Si Windows TH sortait rapidement, la frustration d'avoir acheté un OS vivement critiqué pour une durée de vie si courte pourrait à nouveau ébranler la réputation de Microsoft. D'autre part, Microsoft considère que les utilisateurs de Windows 8 ne représentent pas la clientèle la plus forte d'un nouvel OS, puisqu'ils viennent juste d'investir dans le dernier système en date...

Dans le cas de Windows XP, Microsoft souhaiterait provoquer l'élément déclencheur qui signera l'abandon définitif de l'OS vieillissant, mais populaire, qui n'est plus couvert par les mises à jour. En proposant Windows TH à prix réduit aux utilisateurs d'XP, Microsoft pourrait enfin faire la bascule et faire le plein de clients au passage.

Cela fait quelque temps déjà que Microsoft multiplie les efforts pour rendre son OS accessible au plus grand nombre. Le dernier exemple en date est celui de Windows 8, proposé aux alentours des 30 euros pour les utilisateurs d'une version antérieure, y compris auprès des utilisateurs de versions pirates : un choix de Microsoft de motiver ses clients à revenir dans le droit chemin et à promouvoir ses produits.

Toujours est-il que Microsoft ne pourra pas proposer gratuitement Windows TH à toutes et tous... Des opérations spéciales devraient être lancées dans le cadre d'une durée limitée. Reste à savoir si la présentation du prochain OS de la marque saura séduire, mais aussi rassurer le public après un Windows 8 controversé.

Source : TechCrunch