Windows   LogoLe Service Pack 3 de Windows XP est sujet à quelques bugs qui concernent néanmoins le plus souvent un nombre restreint d’utilisateurs. Mais lorsque Microsoft met en cause Symantec, l’affaire s’ébruite bien vite.

ComputerWorld rapporte ainsi qu’après installation du SP3 à destination de Windows XP, des utilisateurs ont été confrontés à des problèmes affectant leurs cartes réseau et à la disparition de connexions. Le gestionnaire de périphériques a été vidé de sa substance et dans la base de registre Windows, un dossier où sont stockés des paramètres a été garni d’entrées invalides.

Comme ces clés de registre se trouvent dans des sections réservées à la configuration des produits Symantec, c’est sans grande surprise que l’éditeur de solutions de sécurité a été désigné coupable des dysfonctionnements observés avec comme principal bouc émissaire, Norton Internet Security. Toujours selon ComputerWorld, ces accusations auraient été confirmées par des membres du support technique de Microsoft.


SP3 mais pas que
Dave Cole, chef de produit Symantec, vient néanmoins d’apporter un autre son de cloche, rejetant la responsabilité de ce bug sur Microsoft : " Tous ces problèmes sont liés à la même chose, un fichier Microsoft qui a créé toutes ces entrées invalides dans le registre ". Le fichier incriminé se nomme fixcss.exe. Hormis son intitulé Fix CSS MaxSubkeyName mismatch, sa fonction réelle est difficile à déterminer mais ce fichier a été proposé par Microsoft pour corriger un problème relativement similaire, " aucun périphérique ne s'affiche dans le gestionnaire de périphériques ", et on le retrouve non seulement dans le SP3 de Windows XP mais également dans le SP2.

Microsoft n’a pas encore réagi à la découverte de Symantec. Reste maintenant à savoir s’il s’en servira pour élaborer un nouveau correctif.