xenogearsEt c'est tant mieux, enfin, oui, dans un sens. Disons-nous que des tas de Japonais auront accès à ces perles qui ont fait les beaux jours de la Playstation première du nom. Et réjouissons-nous pour eux.

En même temps, il s'agit de jeux qui n'auront jamais atteints l'Europe, ou bien qui seront restés confinés au territoire nippon. Alors, on se contentera de les jalouser, comme d'habitude.


Rpg, shoot'em up, bizarre... what else ?
raystormCe sont six jeux qui nous sont pour l'instant proposés (pour un total attendu de douze), avec deux titres de chaque côté (Square, Enix et Taito). Pour représenter Enix, nous avons Rakugaki Showtime et Astronoka, une étrange simulation de ferme spatiale, dont une demo était incluse dans la version japonaise de Star Ocean : The Second Story, sur Playsation. Taito nous propose du solide, avec Raystorm et Fighters' Impact.

Et enfin, Square nous livre Einhänder, un sympathique et hypnotique shoot'em up, genre dans lequel l'éditeur ne se risque habituellement pas. Et le fin du fin, Xenogears, rpg dont on a souvent reproché à Square de ne pas l'avoir distribué en Europe. Mêlant religion et gros mechas, ce soft, profitant en plus d'une bande son magistrale de Yasunori Mitsuda, qui nous offrait là une démonstration évidente de son talent, a été élevé au rang de jeu culte par bien des joueurs, et à raison.

Chaque jeu offre ses secrets pour 600 yens l'unité, soit 3,50€. Oui la vie est injuste, mais ce n'est pas comme si on ne le savait pas déjà.
Source : Kotaku