Affaire FaceApp : des criminels en profitent pour lancer de fausses versions Pro

Le par  |  2 commentaire(s)
FaceApp

FaceApp est une application qui fait actuellement beaucoup parler, et cette popularité conjuguée à un mini scandale a permis à des criminels d'organiser de véritables arnaques.

FaceApp fait le buzz pour le bon et le moins bon depuis quelques jours. L'application propose ainsi aux utilisateurs de se prendre en photo pour faire travailler des algorithmes de modification permettant de proposer un vieillissement de l'utilisateur.

L'application n'est pas nouvelle, elle avait déjà été lancée en 2017, mais elle connait un nouveau souffle sur les réseaux sociaux depuis quelques semaines.L'appli s'est étoffée de fonctionnalités et l'on peut désormais changer sa photo pour paraitre plus jeune, plus vieux, changer de sexe...

FaceApp

Sauf que depuis, un développeur, Joshua Nozzi, a révélé que l'application téléchargeait automatiquement les images de sa bibliothèque, laissant entendre que les clichés réalisés pouvaient être renvoyés vers des serveurs distants. Le buzz grimpe autour de cette rumeur, même si elle est rapidement démentie par Elliot Alderson, un autre chercheur qui a analysé le trafic généré par l'application.

L'annonce a ainsi suffisamment généré de méfiance pour que des criminels entrent en jeu et proposent une fausse application FaceApp Pro qui prétend non seulement donner accès à toutes les fonctionnalités de l'application, mais aussi ne pas récupérer les photos des utilisateurs.

Cette application a été repérée par les experts d'Eset qui mettent d'ailleurs en garde contre la multiplication des applications autour de FaceApp qui se révèlent pour la grande majorité comme des applications bourrées de malwares en tout genre.

Entre les faux sites Web qui proposent de télécharger gratuitement la version pro gratuite et renvoient des publicités ou sondages aux utilisateurs et les applications sur les marchés applicatifs alternatifs qui diffusent des malwares, c'est un peu la foire autour de FaceApp ces derniers jours.

D'autres applications se présentant comme l'application originale diffusée sur d'autres stores ne promettent rien et contiennent également virus et malwares. D'autres précisent qu'il faut un accès Root à l'appareil pour profiter des modules payants... Certains YouTubeurs font également de fausses démonstrations pour engranger des like et diffuser des liens vérolés...

En clair, restez particulièrement méfiants avec l'application et ne la téléchargez que depuis les marchés applicatifs officiels, sous peine de vous retrouver avec un malware.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2073544

Le buzz grimpe autour de cette rumeur, même si elle est rapidement démentie par Elliot Alderson, un autre chercheur qui a analysé le trafic généré par l'application.



Donc, cela a fait le gros buzz sur la presse française toute une journée, et pourtant, je n'ai pas entendu parlé de démenti scientifique.... Parait-il qu'il fallait se méfier des applications russes. c'était donc une fake new ?
Anonyme
Le #2073625
yam103 a écrit :


Le buzz grimpe autour de cette rumeur, même si elle est rapidement démentie par Elliot Alderson, un autre chercheur qui a analysé le trafic généré par l'application.



Donc, cela a fait le gros buzz sur la presse française toute une journée, et pourtant, je n'ai pas entendu parlé de démenti scientifique.... Parait-il qu'il fallait se méfier des applications russes. c'était donc une fake new ?


Pareil pour les USA, sans Edward Snowden ça ne se serait jamais su qu'il faisait de la surveillance de masse de manière sur-abusé.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme