Airbus fait décoller un A350 de manière entièrement automatique

Le par  |  29 commentaire(s)
airbus-a350-decollage-automatique

Avec une technologie embarquée de reconnaissance d'images, un Airbus A350 a décollé " tout seul ", sans l'intervention d'un pilote.

Dans le cadre de son projet ATTOL (Autonomous Taxi, Take-Off and Landing), Airbus a fait décoller un A350 de manière entièrement automatique. Cette démonstration a eu lieu le 18 décembre dernier à l'aéroport de Toulouse-Blagnac, mais ce n'est que récemment qu'Airbus a communiqué dessus.

L'équipage était composé de deux pilotes, deux ingénieurs et un mécanicien. En tout, il a procédé à 8 décollages sur une période de 4 heures et 30 minutes. Après l'alignement de l'avion avec la piste de décollage, il a seulement fallu actionner les manettes de gaz.

Le décollage automatique s'appuie sur une technologie de reconnaissance d'images installée à bord. Airbus souligne qu'il ne s'appuie pas sur le système ILS d'atterrissage aux instruments tirant parti d'équipements au sol.

Pour le projet ATTOL, les prochaines étapes annoncées sont le lancement des séquences de roulage et d'atterrissage automatiques, toujours en exploitant de la reconnaissance d'images. Elles sont prévues d'ici mi-2020.

Airbus précise que la poursuite de l'autonomie n'est pas un objectif en soi. Il s'agit " d'explorer les technologies autonomes parallèlement à d'autres innovations dans des domaines comme les matériaux, l'électrification et la connectivité. "

L'ambition est néanmoins de pouvoir proposer des avions avec la présence d'un seul pilote au lieu de deux pilotes comme actuellement.

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 3

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2089347
Le #2089348
Et on continue le travail d'éradication des emplois pour le simple profit des investisseurs, des actionnaires ... C'est bien, continuez comme ça !
Le #2089350
ne pas se leurrer. Vu les exigences de rémunération des pilotes et leur grève fréquente, comme pour les conducteurs de train, je ne leur donne pas 10 à 15 ans. Je serai le premier à applaudir dans les systèmes automatiques seront plus fiables que les humains et qu'ils nous permettront d'être un peu moins exploités par certains (d'abord par certains travailleurs qui exagèrent ensuite par les capitalistes vu que quand plus personne n'aura du travail le capitalisme ne pourra pas survivre).
Le #2089352
GGpog a écrit :

Et on continue le travail d'éradication des emplois pour le simple profit des investisseurs, des actionnaires ... C'est bien, continuez comme ça !


1. Au lieu du mot "emploi", vous devriez dire "emploi rémunéré" car je suppose que vous le différenciez du travail bénévole et du travail que l'on fait pour s'occuper. Sinon, du travail sans paye, il y en a une quantité quasiment infinie.

2. Les emplois rémunérés supprimés par ces robots, ou systèmes de décollage, vont permettre de faire des économies. Donc, de l'argent va être gagnée qui va se retrouver dans le circuit et permettre de payer d'autres emplois. Il n'y aura donc aucune disparition d'emploi. Au contraire, ces robots vont même créer de la richesse, car la richesse est le pouvoir qu'ont les gens de faire des choses. Et là, davantage de personnes pourront se payer des voyages en avion.
Le #2089353
NannyFox a écrit :

https://www.invidio.us/watch?v=-kHa3WNerjU


Désolé de vous avoir mis un pouce rouge, mais je ne supporte pas les commentaires qui ne donnent qu'un lien sans donner au moins une brève description de ce dont il s'agit.
Le #2089354
billgatesanonym a écrit :

GGpog a écrit :

Et on continue le travail d'éradication des emplois pour le simple profit des investisseurs, des actionnaires ... C'est bien, continuez comme ça !


1. Au lieu du mot "emploi", vous devriez dire "emploi rémunéré" car je suppose que vous le différenciez du travail bénévole et du travail que l'on fait pour s'occuper. Sinon, du travail sans paye, il y en a une quantité quasiment infinie.

2. Les emplois rémunérés supprimés par ces robots, ou systèmes de décollage, vont permettre de faire des économies. Donc, de l'argent va être gagnée qui va se retrouver dans le circuit et permettre de payer d'autres emplois. Il n'y aura donc aucune disparition d'emploi. Au contraire, ces robots vont même créer de la richesse, car la richesse est le pouvoir qu'on les gens de faire des choses. Et là, d'avantage de personnes pourront se payer des voyages en avion.


Et la marmotte elle met le chocolat ....
J'ai passé l'âge de croire ce genre de conneries
Le #2089366
GGpog a écrit :

billgatesanonym a écrit :

GGpog a écrit :

Et on continue le travail d'éradication des emplois pour le simple profit des investisseurs, des actionnaires ... C'est bien, continuez comme ça !


1. Au lieu du mot "emploi", vous devriez dire "emploi rémunéré" car je suppose que vous le différenciez du travail bénévole et du travail que l'on fait pour s'occuper. Sinon, du travail sans paye, il y en a une quantité quasiment infinie.

2. Les emplois rémunérés supprimés par ces robots, ou systèmes de décollage, vont permettre de faire des économies. Donc, de l'argent va être gagnée qui va se retrouver dans le circuit et permettre de payer d'autres emplois. Il n'y aura donc aucune disparition d'emploi. Au contraire, ces robots vont même créer de la richesse, car la richesse est le pouvoir qu'on les gens de faire des choses. Et là, d'avantage de personnes pourront se payer des voyages en avion.


Et la marmotte elle met le chocolat ....
J'ai passé l'âge de croire ce genre de conneries


Et pourtant c'est bien ce qu'il se passe. Depuis 1950, Renault a entièrement automatisé sa chaîne de production. Donc, Renault a viré tous ses ouvriers ? Eh ben non. (EDIT : pardon d'avoir écrit trop vite, ils n'ont pas 5 fois plus d'employés.)

La connerie que j'ai passé l'âge de croire, c'est la fin du travail. Ça fait plus d'un siècle que des gens disent "les robots vont prendre tous les métiers, on ne va plus rien faire !". Et cette fin du travail n'est jamais arrivé.

Les gens qui se plaignent de l'automatisation sont les mêmes qui disaient, vers la fin du XIX, qu'il fallait boycotter le train pour protéger les chauffeurs de diligence (true story). Si on écoutait ces gens... Bah, on roulerait encore en diligence. Donc non merci, je préfère me tourner vers l'avenir.
Le #2089368
GGpog a écrit :

Et on continue le travail d'éradication des emplois pour le simple profit des investisseurs, des actionnaires ... C'est bien, continuez comme ça !


Bien vus .
Le #2089370
cycnus a écrit :

ne pas se leurrer. Vu les exigences de rémunération des pilotes et leur grève fréquente, comme pour les conducteurs de train, je ne leur donne pas 10 à 15 ans. Je serai le premier à applaudir dans les systèmes automatiques seront plus fiables que les humains et qu'ils nous permettront d'être un peu moins exploités par certains (d'abord par certains travailleurs qui exagèrent ensuite par les capitalistes vu que quand plus personne n'aura du travail le capitalisme ne pourra pas survivre).


@Cynus , vous devriez manger du poisson , il me semble que dans la grande distribution il n y jamais de grève ou très rarement et pourtant le remplacement des humains par des machines a bien commencé depuis pas mal de temps réflechissez donc UN PEU mon grand.
Le #2089383
jujubibi a écrit :

GGpog a écrit :

billgatesanonym a écrit :

GGpog a écrit :

Et on continue le travail d'éradication des emplois pour le simple profit des investisseurs, des actionnaires ... C'est bien, continuez comme ça !


1. Au lieu du mot "emploi", vous devriez dire "emploi rémunéré" car je suppose que vous le différenciez du travail bénévole et du travail que l'on fait pour s'occuper. Sinon, du travail sans paye, il y en a une quantité quasiment infinie.

2. Les emplois rémunérés supprimés par ces robots, ou systèmes de décollage, vont permettre de faire des économies. Donc, de l'argent va être gagnée qui va se retrouver dans le circuit et permettre de payer d'autres emplois. Il n'y aura donc aucune disparition d'emploi. Au contraire, ces robots vont même créer de la richesse, car la richesse est le pouvoir qu'on les gens de faire des choses. Et là, d'avantage de personnes pourront se payer des voyages en avion.


Et la marmotte elle met le chocolat ....
J'ai passé l'âge de croire ce genre de conneries


Et pourtant c'est bien ce qu'il se passe. Depuis 1950, Renault a entièrement automatisé sa chaîne de production. Donc, Renault a viré tous ses ouvriers ? Eh ben non, ils ont maintenant au moins 5 fois plus d'employés.

La connerie que j'ai passé l'âge de croire, c'est la fin du travail. Ça fait plus d'un siècle que des gens disent "les robots vont prendre tous les métiers, on ne va plus rien faire !". Et cette fin du travail n'est jamais arrivé.

Les gens qui se plaignent de l'automatisation sont les mêmes qui disaient, vers la fin du XIX, qu'il fallait boycotter le train pour protéger les chauffeurs de diligence (true story). Si on écoutait ces gens... Bah, on roulerait encore en diligence. Donc non merci, je préfère me tourner vers l'avenir.


un peu de recherche ferait dire moins de conneries
https://sites.google.com/site/histoiregrouperenault/un-peu-d-histoire/chronique-renault/annexe-2-evolution-des-effectifs-de-1898-a-2005
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme