Produits locaux : Amazon.fr ouvre la boutique des producteurs

Le par  |  16 commentaire(s)
Amazon-logo

Amazon propose une meilleure visibilité aux producteurs locaux via l'ouverture d'une Boutique des Producteurs sur Amazon.fr.

Amazon inaugure une Boutique des Producteurs disponible sur Amazon.fr. " Les producteurs français peuvent s'appuyer sur Amazon.fr pour vendre leurs produits en France et en Europe, tout en gardant la maîtrise de leur catalogue, de leur stock et de leur politique de prix. "

Cet espace dédié se concentre sur des produits locaux d'entreprises dans l'agroalimentaire. Pour le lancement, il est évoqué près de 2 000 références avec une sélection de charcuteries, confiseries, huiles d'olive, miels et autres.

Amazon-France-boutique-producteurs
Le puissant cybermarchand parle d'aider des producteurs français à valoriser leur savoir-faire auprès de dizaines de millions de clients en capitalisant sur le numérique. Les clients d'Amazon.fr ont ainsi accès à des informations détaillées pour un produit.

" Nombre d'entreprises du monde agricole ont encore du mal à s'inscrire dans l'économie numérique et nous sommes heureux de pouvoir les aider à saisir les opportunités du e-commerce pour développer leur activité tout en gardant la maîtrise de leur politique commerciale ", déclare Patrick Labarre, directeur de la marketplace d'Amazon.fr.

Les producteurs intéressés peuvent tester le service avec les trois premiers mois d'abonnement qui sont gratuits. Sinon, Amazon prélèvera une cotisation de 39 € par mois et les producteurs devront par exemple lui reverser 15 % sur les ventes de produits dans l'alimentaire.

Fin octobre, Mounir Mahjoubi, secrétaire d'État en charge du numérique, avait annoncé le lancement d'un espace en ligne pour recenser les difficultés rencontrées par les PME françaises avec les plateformes de vente en ligne. Dans un contexte où Amazon s'impose comme de plus en plus indispensable pour elles...

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2039804
"Les producteurs intéressés peuvent tester le service avec les trois premiers mois d'abonnement qui sont gratuits. Sinon, Amazon prélèvera une cotisation de 39 € par mois et les producteurs devront par exemple lui reverser 15 % sur les ventes de produits dans l'alimentaire."

Je ne suis pas un spécialiste mais j'ai entendu dire que les supermarchés avaient des conditions extrêmement dures avec les producteurs. Est-ce que le prélèvement d'Amazon est intéressant pour eux (les producteurs) ?
Le #2039807
Ce que tu ne peux tuer... absorbe le, pour le corrompre !
IBM a fait cela pour Linux....
Le #2039812
Magic2016 a écrit :

Ce que tu ne peux tuer... absorbe le, pour le corrompre !
IBM a fait cela pour Linux....


Renseigne toi avant de sortir tes phrases toutes faites ...

http://www.lefigaro.fr/societes/2018/02/28/20005-20180228ARTFIG00414-leclerc-dans-le-viseur-de-bercy.php

Les difficultés ne viennent pas toujours de l'endroit où l'on s'attend.
Le #2039814
skynet a écrit :

Magic2016 a écrit :

Ce que tu ne peux tuer... absorbe le, pour le corrompre !
IBM a fait cela pour Linux....


Renseigne toi avant de sortir tes phrases toutes faites ...

http://www.lefigaro.fr/societes/2018/02/28/20005-20180228ARTFIG00414-leclerc-dans-le-viseur-de-bercy.php

Les difficultés ne viennent pas toujours de l'endroit où l'on s'attend.


Et critiquer Amazon voudrait dire que je soutiens Leclerc ?
Renseigne toi avant de sortir des banalités pareilles ....
Le #2039824
Magic2016 a écrit :

skynet a écrit :

Magic2016 a écrit :

Ce que tu ne peux tuer... absorbe le, pour le corrompre !
IBM a fait cela pour Linux....


Renseigne toi avant de sortir tes phrases toutes faites ...

http://www.lefigaro.fr/societes/2018/02/28/20005-20180228ARTFIG00414-leclerc-dans-le-viseur-de-bercy.php

Les difficultés ne viennent pas toujours de l'endroit où l'on s'attend.


Et critiquer Amazon voudrait dire que je soutiens Leclerc ?
Renseigne toi avant de sortir des banalités pareilles ....


C'est simple avec toi on comprend rien, t'es contre tout.. Que veux tu qu'on te dise ...
T'es toujours en train de gueuler, tu vois des complots partout, des arnaques dans tous les sens ...
Le #2039830
Eh ben, a ce rythme là dans 20 ans il ne restera plus qu'une enseigne : Amazon
Le #2039854
Ben38 a écrit :

Eh ben, a ce rythme là dans 20 ans il ne restera plus qu'une enseigne : Amazon


Tiens , y en a qui savent lire entre les lignes !
Le #2039856
skynet a écrit :

"Les producteurs intéressés peuvent tester le service avec les trois premiers mois d'abonnement qui sont gratuits. Sinon, Amazon prélèvera une cotisation de 39 € par mois et les producteurs devront par exemple lui reverser 15 % sur les ventes de produits dans l'alimentaire."

Je ne suis pas un spécialiste mais j'ai entendu dire que les supermarchés avaient des conditions extrêmement dures avec les producteurs. Est-ce que le prélèvement d'Amazon est intéressant pour eux (les producteurs) ?


Ce ne sont pas les supermarchés qui sont durs, mais leurs centrales d'achat. La multiplicité et l'éclatement des producteurs font qu'elles ont la main dans les négociations, étant en plus en situation oligopolistique (grâce aux politiques).

D'un autre côté, les supermarché tournent à 2-3 % de marge globale, ce qui est très faible (ils se rattrapent sur les volumes).

Les solutions, sans être exhaustives, pour les producteurs sont donc soit de se regrouper et de s'imposer un peu plus, soit d'échapper aux enseignes en vendant plus directement (pas toujours possible).

Ayant un exemple de commerce à forte marge (25-30 %) qui a tenté l'aventure de vendre sur Amazon, les résultats sont nuls en terme de bénéfices depuis 3-4 ans, plombés par les coûts de gestion et de transport d'Amazon, et bien que le nombre de ventes soit exponentiel.
Le #2039859
Pourquoi Amazon ? Au lieu d'envoyer des sous à l'étranger.
L'état ouvre une plateforme de mise en relation producteur/consommateur.
On dépense déjà un fric pour les paysans. Si on peut les aider à avoir des marges largement supérieur à aujourd'hui sans utiliser la grande distribution ça serrait bien
Le #2039866
Rymix a écrit :

Pourquoi Amazon ? Au lieu d'envoyer des sous à l'étranger.
L'état ouvre une plateforme de mise en relation producteur/consommateur.
On dépense déjà un fric pour les paysans. Si on peut les aider à avoir des marges largement supérieur à aujourd'hui sans utiliser la grande distribution ça serrait bien


Pourquoi toujours l'Etat? Ils ne peuvent pas le faire eux même via leurs coopératives, fédérations, syndicats, associations diverses et variées.
S'ils ne veulent pas que se soit une entreprise étrangère qui se fasse des profits sur leur dos c'est simple ils n'ont qu'à pas proposer leurs produits sur Amazon.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme