Amazon aurait récupéré des données de vendeurs pour développer des produits concurrents

Le par Jérôme G.  |  4 commentaire(s)
amazon-logo

Ce sont des allégations qu'Amazon conteste. Des employés auraient accès à des données de vendeurs tiers sur sa plateforme pour aider Amazon à développer des produits concurrents sous marque privée.

Selon le Wall Street Journal (WSJ), des employés d'Amazon ont utilisé un accès à des données de vendeurs tiers avec des produits commercialisés sur la plateforme du groupe afin de développer et lancer des produits concurrents sous des marques d'Amazon.

Outre la consultation de documents sur une telle pratique, le WSJ indique avoir interrogé plus d'une vingtaine d'anciens employés d'Amazon, notamment pour sa marque privée AmazonBasics qui propose principalement des articles du quotidien.

Un exemple de cette pratique est cité avec le cas d'un organisateur de rangement pour coffre de voiture à succès commercialisé par un vendeur tiers. En octobre 2019, Amazon a lancé trois articles similaires sous sa marque privée AmazonBasics.

Les données recueillies aideraient à identifier des produits à développer dans certaines catégories, pour leur conception et pour se positionner sur les prix. Elles comporteraient diverses informations comme les dépenses marketing d'un vendeur, les coûts d'expédition, la commission d'Amazon.

Dans une réaction, Amazon déclare : " Comme d'autres détaillants, nous examinons les données de vente et de stockage pour offrir à nos clients la meilleure expérience possible. Cependant, nous interdisons strictement à nos employés d'utiliser des données non publiques, spécifiques au vendeur pour déterminer les produits de marque privée à lancer. "

Les marques privées d'Amazon représentent 1 % de ses ventes annuelles, sans compter des appareils estampillés Echo, Kindle ou encore Ring. Amazon assure qu'une enquête interne sera lancée pour tirer au clair l'affaire soulevée par le WSJ.

Reste que les pratiques supposées d'Amazon ont déjà attiré l'attention de la Commission européenne, de même que celle de la Federal Trade Commission aux États-Unis.


  • Partager ce contenu :
Complément d'information

Vos commentaires

Trier par : date / pertinence
skynet Hors ligne VIP icone 79029 points
Le #2097553
On dit des chinois qu'ils ont copié toute la technologie de l'ouest pour enfin développer la sienne, mais ce ne sont pas les seuls à priori
Jymmy el loco Hors ligne Vénéré avatar 3285 points
Le #2097574
Après ils se sont mis sur un même tarif.
Mais les supermarchés font la même chose.
Tu prends Auchan avec la marque ... Auchan ou même Le pouce.

Y'a rien d'anormal. Après si le produit est de bonne qualité et pas cher.
Anonyme
Le #2097576
Le plus dur dans le business c'est l'intelligence et la créativité. Dés lors, rien d'anormal d'apprendre ce genre de chose si tant est que quelqu'un n'était déjà pas au courant de ce genre de pratique
tmtisfree Hors ligne VIP icone 5183 points
Le #2097598
Ça sent encore la #fakenews d'ex-blaireaux lourdés par Amazon qui essaient se venger par un tiers bien trop crédule ou complaisant (étonnant de la part du WSJ).

"Les coûts d'expédition et la commission d'Amazon" sont connus d'Amazon à chaque commande, et ne sont donc pas des données "vendeurs". De plus en quoi "les dépenses marketing d'un vendeur" peuvent-elles aider Amazon exactement ?

Bref une nouvelle #infox anti-Amazon primaire.
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire