Amazon utilise les algorithmes pour renvoyer des livreurs Flex

Le par Jérôme G.  |  25 commentaire(s)

Des livreurs indépendants Amazon Flex témoignent être sous le contrôle strict et opaque d'un algorithme. Jusqu'au licenciement par email.

e-commerce

Initialement pour son service de livraison Prime Now, Amazon a lancé en 2015 la plateforme Amazon Flex. Elle permet à des entrepreneurs indépendants et particuliers de fournir des services de livraison sur des créneaux horaires courts. Pour la plupart des livreurs, c'est une rémunération de l'ordre de 18 à 25 dollars par heure de livraison.

Pour Amazon Flex, quelque 4 millions de livreurs indépendants ont téléchargé l'application dans le monde, dont 2,9 millions aux États-Unis selon des chiffres de App Annie cités par Bloomberg qui a recueilli plusieurs témoignages de livreurs.

Le système se montre particulièrement intrusif dans le suivi des livreurs et de leur niveau de productivité. Ils se voient notamment attribuer des évaluations dans des catégories avec une mention fantastique, génial, moyen ou à risque.

amazon-flex

L'enquête de Bloomberg met en lumière une gestion largement confiée à des algorithmes, avec très peu ou pas d'intervention humaine et ce jusqu'à congédier des livreurs. Un système qui serait opaque pour les livreurs concernés, sans par exemple comprendre les raisons d'un renvoi.

Un livreur témoigne que le système a bien fonctionné pour lui pendant des années, mais son évaluation s'est rapidement dégradée pour tomber dans la catégorie à risque à la suite de mésaventures, comme l'impossibilité de livrer des colis dans des appartements fermés et avec des destinataires qui ne répondaient pas au téléphone.

Ne pouvant soudainement plus se connecter à son compte, il a constaté par email avec un message générique d'Amazon qu'il venait d'être remercié à cause d'une évaluation sous un niveau dit acceptable.

Amazon évoque des cas anecdotiques

D'après une porte-parole d'Amazon, les plaintes et témoignages de livreurs comme ceux rapportés par Bloomberg pour un mauvais traitement et un licenciement injuste sont anecdotiques. Ils ne seraient pas le reflet de " l'expérience de la grande majorité des livreurs Flex. "

" Nous avons investi massivement dans la technologie et les ressources afin de fournir aux livreurs une visibilité sur leur statut et leur éligibilité à continuer à livrer, et nous examinons tous les appels des chauffeurs. "

  • Partager ce contenu :
Cette page peut contenir des liens affiliés. Si vous achetez un produit depuis ces liens, le site marchand nous reversera une commission sans que cela n'impacte en rien le montant de votre achat. En savoir plus.
Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 3

Trier par : date / pertinence
tmtisfree offline Hors ligne VIP icone 6150 points
Le #2135814
C'est comme partout : il y a de bons livreurs et il y a les mauvais. Les mauvais sont mal notés par les clients et sont renvoyés, ce qui est la moindre des choses.

Quoi d'étonnant donc et pourquoi gaspiller des ressources et du temps quand la procédure peut être automatisée ?
skynet away Absent VIP icone 91756 points
Le #2135816
tmtisfree a écrit :

C'est comme partout : il y a de bons livreurs et il y a les mauvais. Les mauvais sont mal notés par les clients et sont renvoyés, ce qui est la moindre des choses.

Quoi d'étonnant donc et pourquoi gaspiller des ressources et du temps quand la procédure peut être automatisée ?


"Un livreur témoigne que le système a bien fonctionné pour lui pendant des années, mais son évaluation s'est rapidement dégradée pour tomber dans la catégorie à risque à la suite de mésaventures, comme l'impossibilité de livrer des colis dans des appartements fermés et avec des destinataires qui ne répondaient pas au téléphone."
Chitzitoune offline Hors ligne VIP avatar 23088 points
Le #2135818
Les gens sont pas licenciés, vu qu'ils sont pas embauchés: ce sont des prestataires.

Quand t'es pas satisfait d'un prestataire, tu fais plus appel à lui, indépendamment si c'est "juste" ou pas. De la même façon que le prestataire peut envoyer chier son client de la même façon.
FRANCKYIV offline Hors ligne VIP icone 60416 points
Premium
Le #2135826
tmtisfree a écrit :

C'est comme partout : il y a de bons livreurs et il y a les mauvais. Les mauvais sont mal notés par les clients et sont renvoyés, ce qui est la moindre des choses.

Quoi d'étonnant donc et pourquoi gaspiller des ressources et du temps quand la procédure peut être automatisée ?


Une IA sur ce site qui te ban pour tes propos tendancieux, tu trouverais cela parfaitement normal donc
LinuxUser offline Hors ligne VIP icone 17618 points
Le #2135859
tmtisfree a écrit :

C'est comme partout : il y a de bons livreurs et il y a les mauvais. Les mauvais sont mal notés par les clients et sont renvoyés, ce qui est la moindre des choses.

Quoi d'étonnant donc et pourquoi gaspiller des ressources et du temps quand la procédure peut être automatisée ?


Dans l'absolu pourquoi pas, mais il faut que le système soit en béton.
Si des cas non prévus conduisent à l'impossibilité pour le prestataire de livrer et qu'il est "puni" par l'algorithme pour cela, alors ce n'est pas normal (et ça ne profite pas à Amazon non plus qui peut se priver d'un bon livreur).
La on a juste le témoignage du livreur, c'est trop peu pour statuer, peut être que l'algorithme est problématique, peut être que le livreur ment, on ne sait pas.
Il faudrait a minima la version du livreur, d'Amazon et du client.
ondeisback offline Hors ligne Vétéran avatar 1548 points
Le #2135879
FRANCKYIV a écrit :

tmtisfree a écrit :

C'est comme partout : il y a de bons livreurs et il y a les mauvais. Les mauvais sont mal notés par les clients et sont renvoyés, ce qui est la moindre des choses.

Quoi d'étonnant donc et pourquoi gaspiller des ressources et du temps quand la procédure peut être automatisée ?


Une IA sur ce site qui te ban pour tes propos tendancieux, tu trouverais cela parfaitement normal donc


Il lui manque plus qu'à trouver un taf un jour et entrer dans le monde actif pour changer de raisonnement je pense... bref il ne faut même pas discuter avec ce genre de troll
Chitzitoune offline Hors ligne VIP avatar 23088 points
Le #2135885
LinuxUser a écrit :

tmtisfree a écrit :

C'est comme partout : il y a de bons livreurs et il y a les mauvais. Les mauvais sont mal notés par les clients et sont renvoyés, ce qui est la moindre des choses.

Quoi d'étonnant donc et pourquoi gaspiller des ressources et du temps quand la procédure peut être automatisée ?


Dans l'absolu pourquoi pas, mais il faut que le système soit en béton.
Si des cas non prévus conduisent à l'impossibilité pour le prestataire de livrer et qu'il est "puni" par l'algorithme pour cela, alors ce n'est pas normal (et ça ne profite pas à Amazon non plus qui peut se priver d'un bon livreur).
La on a juste le témoignage du livreur, c'est trop peu pour statuer, peut être que l'algorithme est problématique, peut être que le livreur ment, on ne sait pas.
Il faudrait a minima la version du livreur, d'Amazon et du client.


Y'a des cons chez les livreurs comme les clients. Mais ça fait une moyenne.

C'est pas un con qui va plomber un livreur. Si un livreur a des stats complétement disproportionnées par rapport aux autres du même secteur, le choix est vite fait.

Ce genre d'algo, c'est toujours "par rapport aux autres / stats moyennes".

Si t'as 10% d'erreur (chiffre au pif) de livraison à probleme, le gars qui est à 12%, tu vas pas le dégager. Le gars à 30% si, peu importe si il reporte toujours ces erreurs sur les autres et se cherche n'importe quelle excuse sans se remettre en cause.

D'ailleurs se plaindre de l'impossibilité de livrer des colis dans des appartements fermés.... ça indique que le mec a pour habitude de les débarrasser des colis dès qu'il le peut, même si y'a personne. Un appart est toujours fermé....
tmtisfree offline Hors ligne VIP icone 6150 points
Le #2135895
FRANCKYIV a écrit :

tmtisfree a écrit :

C'est comme partout : il y a de bons livreurs et il y a les mauvais. Les mauvais sont mal notés par les clients et sont renvoyés, ce qui est la moindre des choses.

Quoi d'étonnant donc et pourquoi gaspiller des ressources et du temps quand la procédure peut être automatisée ?


Une IA sur ce site qui te ban pour tes propos tendancieux, tu trouverais cela parfaitement normal donc


Elle se serait déjà « suicidée » à la vue du nombre de tes (en particulier) commentaires ineptes...
tmtisfree offline Hors ligne VIP icone 6150 points
Le #2135897
skynet a écrit :

tmtisfree a écrit :

C'est comme partout : il y a de bons livreurs et il y a les mauvais. Les mauvais sont mal notés par les clients et sont renvoyés, ce qui est la moindre des choses.

Quoi d'étonnant donc et pourquoi gaspiller des ressources et du temps quand la procédure peut être automatisée ?


"Un livreur témoigne que le système a bien fonctionné pour lui pendant des années, mais son évaluation s'est rapidement dégradée pour tomber dans la catégorie à risque à la suite de mésaventures, comme l'impossibilité de livrer des colis dans des appartements fermés et avec des destinataires qui ne répondaient pas au téléphone."


Pas trop fatiguant le copier-coller pépé ?
tmtisfree offline Hors ligne VIP icone 6150 points
Le #2135898
LinuxUser a écrit :

tmtisfree a écrit :

C'est comme partout : il y a de bons livreurs et il y a les mauvais. Les mauvais sont mal notés par les clients et sont renvoyés, ce qui est la moindre des choses.

Quoi d'étonnant donc et pourquoi gaspiller des ressources et du temps quand la procédure peut être automatisée ?


Dans l'absolu pourquoi pas, mais il faut que le système soit en béton.
Si des cas non prévus conduisent à l'impossibilité pour le prestataire de livrer et qu'il est "puni" par l'algorithme pour cela, alors ce n'est pas normal (et ça ne profite pas à Amazon non plus qui peut se priver d'un bon livreur).
La on a juste le témoignage du livreur, c'est trop peu pour statuer, peut être que l'algorithme est problématique, peut être que le livreur ment, on ne sait pas.
Il faudrait a minima la version du livreur, d'Amazon et du client.


Le témoignage est bidon : « l'impossibilité de livrer des colis dans des appartements fermés » est juste ridicule : qui laisse son appart ouvert pour les livreurs ? De plus « avec des destinataires qui ne répondaient pas au téléphone » est ce qui arrive tous les jours à tous les livreurs du monde entier. Enfin 1 seul témoignage invraisemblable sur combien de livreurs ?

Bref on constate une fois de plus le biais anti-Amazon (entre autres) caractérisé de ce site, la moindre #FakeNews anti-Amazon est reprise sans se poser de question. Un vrai marronnier.
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire