Amazon : la reprise progressive en France a débuté - MàJ : Pas de pourvoi en cassation

Le par  |  7 commentaire(s)
amazon-logo

Les six sites d'Amazon en France rouvrent leurs portes avec une reprise progressive de l'activité. Sur la base du volontariat pour les salariés dans un premier temps.

MàJ : Suite à la reprise d'activité des centres de distribution en France et l'accord avec les syndicats, Amazon a annoncé renoncer à porter l'affaire devant la Cour de cassation après sa condamnation en appel.

-----

Comme attendu, c'est aujourd'hui la réouverture des six centres de distribution d'Amazon en France avec une reprise d'activité qui se fait de manière progressive. Cette reprise est étalée sur une durée de trois semaines et d'abord sur la base du volontariat pour les salariés.

Selon les syndicats, cette sortie de crise pour Amazon France Logistique va se faire en deux vagues. Une première vague de 50 % maximum de l'effectif et une deuxième vague de 80 % de l'effectif. La reprise à 100 % de l'effectif est annoncée à partir du 3 juin.

D'ores et déjà, le directeur général d'Amazon France confirme une excellente nouvelle sur franceinfo. " C'est une excellente nouvelle pour nos collaborateurs qui vont retrouver le chemin de nos entrepôts, pour nos clients qui vont recevoir leurs produits plus rapidement et puis pour toutes les TPE et PME françaises qui s'appuient sur Amazon pour développer leur activité ", déclare Frédéric Duval.

Amazon-boite

Les sites d'Amazon en France étaient fermés depuis le 16 avril. Dans l'attente d'une évaluation des risques pour les salariés en lien avec le coronavirus, la justice - saisie par les syndicats - avait contraint Amazon France Logistique à restreindre son activité à des produits essentiels, sous peine d'une astreinte (100 000 € par infraction après une décision en appel).

Amazon avait fait le choix de fermer temporairement ses sites. Dans l'entremise, les clients ont été livrés depuis les autres centres de distribution en Europe et le réseau logistique mondial du groupe, ou directement par les vendeurs tiers présents sur Amazon.

Le discours d'Amazon a toujours été le même pour justifier sa fermeture des sites, à savoir celui d'un risque financier trop important en cas de traitement accidentel de produits non autorisés. Un taux d'erreur de 0,1 % qui aurait entraîné une pénalité de plus d'un milliard d'euros par semaine.

En outre, Amazon assure que l'accord entre la direction et les syndicats pour la reprise en sécurité de l'activité " ne change pas fondamentalement " les mesures qui étaient déjà en place lorsqu'il avait été décidé de fermer les entrepôts le 16 avril.

Complément d'information

Vos commentaires

Trier par : date / pertinence
Le #2099455
Pas pour moi en tout cas
Le #2099467
Et vont-ils commencer à payer la TVA en France ?
Le #2099476
Zebulonvs1 a écrit :

Et vont-ils commencer à payer la TVA en France ?


C'est surtout un problème de revendeurs tiers ...

mais sinon oui, ce sera obligatoire dès l'année prochaine !

"Les sites d'e-commerce auront la responsabilité de la collecte de la TVA, y compris pour les vendeurs tiers opérant sur leur place de marché. Mais cette directive ne sera mise en oeuvre qu'en 2021..."

https://www.bfmtv.com/economie/le-fisc-perd-des-milliards-d-euros-de-tva-sur-certains-achats-en-ligne-1531125.html
Le #2099571
Je n'arrive pas à comprendre Amazon doit il encore se limiter aux produits de 1ere nécessité et si oui quand cette obligation va cesser?
Le #2099574
skynet a écrit :

Zebulonvs1 a écrit :

Et vont-ils commencer à payer la TVA en France ?


C'est surtout un problème de revendeurs tiers ...

mais sinon oui, ce sera obligatoire dès l'année prochaine !

"Les sites d'e-commerce auront la responsabilité de la collecte de la TVA, y compris pour les vendeurs tiers opérant sur leur place de marché. Mais cette directive ne sera mise en oeuvre qu'en 2021..."

https://www.bfmtv.com/economie/le-fisc-perd-des-milliards-d-euros-de-tva-sur-certains-achats-en-ligne-1531125.html


Le privé qui fait le boulot de l'administration… pourtant on a toujours plus de ponctionnaires…

Le jour où les entreprises en auront assez de faire gratuitement le boulot des parasites, elles couperont tout simplement les vivres du mammouth.

Sédition mon amour…
Le #2099599
Les syndicats profitent de la petite grippe et de la panique du gouvernement pour que les salariés paresseux puissent toucher de l'argent gratuit. Des vrais parasites. Mais, c'est aussi de la faute des DRH qui embauchent ces gauchistes alors qu'il y a plein de chômeurs de droite comme moi qui seraient contents de travailler chez eux.
Le #2099660
le plus simple c'estait de fermer les entrepôts sans payer les employés et apres on aurais vu se qui se passe
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme