Amazon et Facebook réduisent aussi la qualité du streaming. Apple également ?

Le par  |  2 commentaire(s)
Internet

Des grands fournisseurs de contenus jouent le jeu en Europe et en France. Avec le streaming vidéo particulièrement gourmand en bande passante, plusieurs d'entre eux mettent en place des mesures pour éviter un risque de congestion des réseaux.

Après Netflix, YouTube et Disney+, Amazon et Facebook ont annoncé à leur tour des mesures visant à réduire la qualité du streaming vidéo en Europe. Le but est d'aider à prévenir un risque de congestion d'Internet. Un réseau fortement sollicité en ces temps d'épidémie de coronavirus.

" Prime Video travaille avec les autorités locales et les fournisseurs d'accès à Internet là où c'est nécessaire pour aider à atténuer toute congestion du réseau, y compris en Europe où nous avons déjà commencé à réduire le bitrate du streaming, tout en maintenant une expérience de streaming de qualité pour nos clients ", a déclaré un porte-parole d'Amazon pour la plateforme de SVOD du groupe (Reuters).

Hier, c'est Facebook qui a annoncé une mesure temporaire de même teneur pour les vidéos sur Facebook et Instagram en Europe. Facebook parle " d'aider ses partenaires à répondre à toute congestion des réseaux et permettre à ses utilisateurs de rester connectés sur ses services et applications. "

Cette contrainte de bande passante en période de Covid-19, Apple semble également l'avoir intégrée. Pas encore d'annonce officielle, mais 9to5Mac a constaté pour Apple TV+ en Europe une dégradation notable de la qualité vidéo.

Lors de son lancement, Apple TV+ avait été remarqué pour son bitrate vidéo moyen particulièrement élevé en qualité 4K.

Apple-TV-plus

Dans un communiqué, le gouvernement en France " salue les mesures prises par les grands fournisseurs de contenus sur Internet pour préserver le bon fonctionnement des réseaux de télécommunication. " un suivi de la situation est opéré en lien avec le régulateur des télécoms Arcep et les principaux opérateurs de télécommunication.

Le gouvernement souligne la nécessité de " garantir la stabilité et la qualité des communications voix et de l'accès à Internet, pour l'ensemble des usages. " Selon le secrétariat d'État en charge du numérique, la situation actuelle " ne soulève pas d'inquiétude générale. "

Outre le report de deux semaines du lancement de Disney+ en France (mais pas dans d'autres pays en Europe où des mesures pour réduire l'utilisation globale de la bande passante seront prises), le gouvernement écrit :

" À la suite de contacts, plusieurs acteurs, et notamment Netflix, YouTube (Google) et Amazon Prime se sont engagés à mettre en place de manière proactive des mesures techniques pour réduire l'utilisation globale de la bande passante d'au moins 25 % pendant une période de 30 jours, sans bien sûr remettre en cause l'accès de leurs utilisateurs à l'ensemble des programmes et contenus proposés. "

Commissaire européen au marché intérieur, Thierry Breton avait également demandé un effort en ce sens.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2094737
Facedebook, ce truc de vieillards et de Madame Michu
Le #2094766
Réduction de débit pour les contenus futiles,
programmes éducatifs sur FTV,
y'a quand même des bons côtés à la crise.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme