Android 11 : Google va forcer la main aux constructeurs pour les mises à jour

Le par Mathieu M.  |  3 commentaire(s)
android-11

Google souhaite reprendre un peu les choses du côté des mises à jour avec Android 11 afin que les constructeurs se montrent plus réactifs.

Le déploiement des dernières versions d'Android pose toujours problème à Google qui voit les utilisateurs rester tributaires du bon vouloir des fabricants.

Depuis quelques années, Google cherche ainsi des solutions pour partitionner Android afin de pouvoir proposer des mises à jour partielles qui n'impliquent pas une refonte totale des ROMs des fabricants.

android-11

Google misait jusqu'ici sur le projet Treble, qui a bel et bien porté ses fruits avec Android 9. L'idée de Treble était d'installer une séparation entre le framework d'Android et la partie ajoutée par les fabricants. On pouvait ainsi mettre à jour la base sans toucher aux modules des fabricants. Malheureusement, tous les fabricants n'ont pas adopé Treble et beaucoup regrettaient ne pas pouvoir aller jusqu'au bout des optimisations qu'ils souhaitaient proposer sans toucher à la base Android.

OnePlus 7T 

599€€ sur Amazon* * Prix initial : 599€€.

Le géant américain souhaite donc forcer la main aux fabricants. Dans le code d'Android Open Source Project, on constate désormais un changement nommé " Require Virtual A/B on R launches" et une mise à jour le comportement du Vendor Test Suite.

Le Vendor Test Suite est un protocole de test mis en place par Google qui permet de valider ou non un smartphone avec le projet Treble, et par extension, Android. Désormais, pour réussir le test, les smartphones devront prendre en charge le système de partition A/B sur Android 11. L'espace de stockage réservé à l'OS devra donc être séparé en deux parties.

Le smartphone pourra tourner sur la partition A pendant que la mise à jour d'Android est téléchargée et installée sur la partition B, puis une fois l'installation complète, le smartphone invite à redémarrer et boot sur la partition B à jour en passant la partition A en mode inactif. L'inverse se produira lors de la prochaine mise à jour disponible et ainsi de suite.

Pour l'utilisateur, la procédure est ainsi presque invisible et l'installation ne bloque pas l'usage du smartphone. Par ailleurs, si la mise à jour vient à ne pas fonctionner de façon idéale, l'utilisateur pourra immédiatement basculer sur l'ancienne partition pour récupérer un smartphone fonctionnel.


  • Partager ce contenu :
Complément d'information

Vos commentaires

Trier par : date / pertinence
Anonyme
Le #2096382
Mon Samsung Galaxy S10+ en only A.


PS : Par contre pas de problème avec mes derniers Oneplus.
Bestdoud Hors ligne Vétéran avatar 1763 points
Le #2096393
Je ne vois pas ce que ça change à part gagner du temps sur les mises à jour et prendre 2 fois plus de place
Ca force pas plus la main au constructeur
Ou alors j'ai pas compris
catseye Hors ligne Vétéran avatar 1498 points
Le #2096547
Bestdoud a écrit :

Je ne vois pas ce que ça change à part gagner du temps sur les mises à jour et prendre 2 fois plus de place
Ca force pas plus la main au constructeur
Ou alors j'ai pas compris


Android 11 impose le A/B, aucune alternative, donc les fabricants vont être obligé de le supporter alors qu'avant ils faisaient ce qu'ils voulaient.
De plus ce n'est pas pour gagner du temps, mais pour éviter le brickage d'un smartphone, de un, et de deux, tu peux faire toutes les mises à jour d'un seul coup, sans être obligé de quitter une applications qui roule et qui doit se mettre à jour.
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire