Android : Google fait payer les fabricants en Europe pour ses applications et le Play Store

Le par  |  14 commentaire(s)
Android-Marshmallow

D'ici la fin du mois, Google commencera en Europe à faire payer les fabricants de nouveaux appareils Android pour l'intégration de ses applications, y compris le Play Store, sans Google Search et Chrome. Une conséquence des remèdes proposés par Google après son amende de 4,3 milliards d'euros pour abus de position dominante avec Android.

À partir du 29 octobre prochain, Google met en place de nouvelles options de licence qui concerneront les fabricants d'appareils Android vendant leurs produits dans l'Espace économique européen (EEE ; les pays membres de l'Union européenne, la Norvège, l'Islande et le Liechtenstein).

Cette annonce fait suite à l'amende de 4,34 milliards d'euros infligée par la Commission européenne pour abus de position dominante avec Android. Même si Google a fait appel, le groupe devait mettre fin à ses pratiques considérées illégales avant la fin octobre, sous peine de lourdes astreintes journalières.

" Puisque la préinstallation de Google Search et Chrome ainsi que nos autres applications nous aidait à financer le développement et la distribution gratuite d'Android, nous allons introduire un nouveau contrat de licence payant pour les smartphones et tablettes livrés dans l'EEE ", indique Hiroshi Lockheimer, le patron d'Android chez Google.

Soulignant qu'Android restera gratuit et open source (Android Open Source Project), il ajoute que des accords de licences séparés seront proposés pour l'application Google Search et Chrome.

Android-Pie-statue

En somme, Google proposera une licence payante pour les fabricants de smartphones et tablettes Android vendant en Europe qui veulent intégrer son application Google Play Store, Google Maps, Gmail et YouTube. Google Search et Chrome pourront y être ajoutés en plus.

Un fabricant pourra donc proposer un appareil sans le Google Play Store ou n'importe quelle autre application Google, un appareil avec le Google Play Store et les applications Google sauf Google Search et Chrome, un appareil livré avec toutes ces applications. Le montant qui sera à payer n'est par contre pas précisé.

Un autre point pour se mettre en conformité avec la décision de la Commission européenne est le fait que des fabricants Android souhaitant distribuer des applications Google, pourront également vendre à côté des appareils avec une version dérivée d'Android (un fork tel que Fire OS d'Amazon par exemple).

Rappelons que Google a été sanctionné pour des pratiques illégales concernant les appareils Android afin de renforcer la position dominante de son moteur de recherche. Ces pratiques sont l'obligation faite aux fabricants de préinstaller l'application Google Search et le navigateur Google Chrome comme condition à l'octroi d'une licence Google Play (pour les applications du Google Play Store), des incitations financières aux fabricants et opérateurs mobiles pour la préinstallation exclusive de Google Search, un accord engageant un fabricant (qui veut préinstaller des applications Google) à ne pas vendre des appareils avec des forks d'Android.

commission-europeenne-google-android-abus-position-dominante

La Commission européenne va bien évidemment examiner la pertinence des solutions de mise en conformité proposées par Google et dont l'intéressé avait le libre choix. Rien n'a été imposé.

Une question qui se pose est de savoir s'il y aura des conséquences pour le consommateur avec des appareils dont le coût de vente pourrait être revu à la hausse, du moment qu'un fabricant opte pour l'intégration d'applications et services Google, mais en faisant l'impasse sur Google Search et Chrome.

Un point clé sera la présence ou non du Google Play Store. Après tout, il n'y a pas de Google Play Store en Chine...

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2037091
La dernière phrase est très juste !
L'Europe ressemble de plus en plus à la Chine , avec des décisions autoritaires unilatérales.
Au final , c'est toujours le consommateur qui en fait les frais.
Le #2037092
Ca va compliquer les choses pour les consommateurs,développeurs et éditeurs d'applications si les stores se multiplient mais en même temps c'est bénéfique pour la concurrence et pour l'innovation donc pour le client final.
Pour le prix en hausse, si des alternatives crédibles arrivent face à l'écosystème Google il y a des chance pour que Google ne fassent plus payer les fabricants comme il compte le faire dans un premier temps. Je verrais bien Mozilla proposer un store de qualité avec des applications triées sur le volet.
Le #2037093
Misstigry a écrit :

La dernière phrase est très juste !
L'Europe ressemble de plus en plus à la Chine , avec des décisions autoritaires unilatérales.
Au final , c'est toujours le consommateur qui en fait les frais.


Google ne veux pas perdre le marché européen le prix ne sera pas dissuasif c'est sur!
Le #2037096
C'est incroyable cette capacité à rebondir sur tout !! Meme sur une amende !! Google aura remboursé son amende avant meme de l'avoir payé.

Attendons de voir les alternatives......depuis que cela peut etre bénéfique pour les utilisateurs que nous sommes....
Le #2037098
Misstigry a écrit :

La dernière phrase est très juste !
L'Europe ressemble de plus en plus à la Chine , avec des décisions autoritaires unilatérales.
Au final , c'est toujours le consommateur qui en fait les frais.


à court terme sans doute, mais à moyen et long terme cela peut s'avérer etre une opportunité.
Le #2037112
Narcos a écrit :

Misstigry a écrit :

La dernière phrase est très juste !
L'Europe ressemble de plus en plus à la Chine , avec des décisions autoritaires unilatérales.
Au final , c'est toujours le consommateur qui en fait les frais.


à court terme sans doute, mais à moyen et long terme cela peut s'avérer etre une opportunité.


Oui, ça pourrait libérer de la place pour des concurrents et donc permettre une plus grande variété de choix.
Le #2037118
skynet a écrit :

Narcos a écrit :

Misstigry a écrit :

La dernière phrase est très juste !
L'Europe ressemble de plus en plus à la Chine , avec des décisions autoritaires unilatérales.
Au final , c'est toujours le consommateur qui en fait les frais.


à court terme sans doute, mais à moyen et long terme cela peut s'avérer etre une opportunité.


Oui, ça pourrait libérer de la place pour des concurrents et donc permettre une plus grande variété de choix.


et de l'innovation...pourquoi pas
Le #2037129
Joli passing-shot de Google, sur ce coup...

Et qui c'est qui l'a dans l'dos...
Le #2037131
Si je trouve un smartphone sans la pléthore d'application qui me bouffe de la place et qui ne me sert à rien, je suis preneur.
Et comme je préfère Duckduckgo ou Startpage à google pas de pb.
Le #2037133
Mon avis est que cette amende est une bonne occasion pour Google qui de toutes façoons voulait faire payer ses services.
Ils avaient commencé avec Gmaps il y a peu en changeant toutes les règles, avec des tarifs qui ont explosé.

Je pense qu'ils auraient fait payer à terme leurs services. L'amende tombe à point : Il l'associent avec ce nouveau tarif ainsi ils mettent la pression à Bruxelles en disant : Vous voyez, si on prend des amendes on fait exploser les prix !

Le seul moyen pour que nous consommateurs on s'en sorte est de trouver d'autres alternatives, d'autres concurrents. Dommage pour Microsoft qui est mort avec son Win mobile.
Heureusement les stores alternatifs existent et sont même très bons !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme