Très haut débit mobile : vers des petites antennes dans le mobilier urbain ?

Le par  |  15 commentaire(s)
abribus-antennes

L'ANFR tire un bilan positif d'expérimentations avec de petites antennes intégrées dans du mobilier urbain pour favoriser l'accès au très haut débit mobile.

En 2017 et 2018, de petites antennes de réseaux mobiles à faible puissance ont été déployées dans du mobilier urbain pour les villes d'Annecy, Montreuil et au Kremlin-Bicêtre. Avec ces petites antennes 4G, il s'agissait notamment de juger l'intérêt afin de favoriser l'accès au très haut débit mobile en venant compléter les réseaux mobiles actuels constitués d'antennes longues portées dites macro.

ANFR-experimentation-petites-antennes-2
Une même architecture est envisageable avec la 5G

Trois pilotes ont eu lieu sur le réseau 4G d'Orange dans la bande de fréquence 2600 MHz (Annecy ; janvier 2017), sur les réseaux 3G et 4G de Bouygues Telecom dans les bandes de fréquence 2100, 1800 et 2600 MHz (Montreuil ; été 2017), et sur le réseau 4G de SFR dans la bande de fréquence 1800 MHz.

Pour ce troisième pilote qui a eu lieu à Kremlin-Bicêtre entre décembre 2017 et avril 2018, quatre sites ont par exemple été choisis avec l'intégration dans deux abribus et deux panneaux publicitaires JCDecaux. Les petites antennes étaient dirigées vers le haut.

ANFR-experimentation-petites-antennes-1

Selon l'analyse globale de l'Agence nationale des fréquences (ANFR ; PDF), ce déploiement de petites antennes permet d'améliorer les débits dans le sens descendant (antenne vers téléphone) avec plus de 50 Mbps dans 50 % des cas, contre 30 Mbps en moyenne sur le réseau macro actuel.

Une amélioration a aussi été observée dans le sens montant (portable vers antenne relais) avec un débit de plus de 20 Mbps dans 75 % des cas en présence de petites antennes, contre 11 Mbps en moyenne sur le réseau macro.

L'ANFR ajoute qu'en fonction de la couverture initiale du réseau macro et des charges des réseaux, le déploiement des petites antennes permet soit de diminuer la puissance d'émission du mobile, soit d'augmenter le débit.

" Dans tous les cas, le bilan sur l'exposition du public aux ondes apparaît positif. L'exposition réelle de l'utilisateur à son mobile est en moyenne plus faible ou dure moins longtemps lorsque le mobile se connecte à une petite antenne que lorsque le mobile se connecte au réseau macro actuel ", écrit l'ANFR.

L'autorité ajoute que le niveau d'exposition aux ondes est du même ordre de grandeur que celui que peut créer un réseau macro, et avec des valeurs faibles par rapport aux valeurs limites réglementaires.

Et pour rappel, vous pouvez consulter notre article dédié concernant comment bien choisir son forfait mobile avec en prime un comparateur de l'ensemble des forfaits existants vous permettant de trouver le forfait mobile au meilleur prix en fonction de vos besoins.

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2044040
de quoi mettre un peu de piment en plus dans la vie des gens qui ont une intolérance environnementale idiopathique attribuée aux champs électromagnétiques.

Cool !

Y'a un type qui se balade dans mon quartier avec une bobine de cuivre sous son chapeau.. Dès que mon téléphone portable sonne, il tremble comme un électrocuté.. flippant à constater...

Je pense qu'il va kiffer l'idée !
Le #2044041
Ca plus les compteurs Linky obligatoires, plus les antennes habituelles, plus le Wifi en interne, on est vraiment de plus en plus entourés d'ondes. Potentiellement espionnés, et très certainement, de plus en plus on a de moins en moins de libertés dans un pays SOI-DISANT libre.
Le #2044043
Dans le mobilier urbain ? Idée profonde... Mais dans le sens de creuse !

Je ne vous raconte pas la facture lorsqu'il faudra le remplacer suite à des dégradations (comme nous le voyons pour l'instant avec les casseurs qui se mêlent aux G.J.).

Et qui va douiller au final à votre avis ?
Le #2044044
Laserman49 a écrit :

Ca plus les compteurs Linky obligatoires, plus les antennes habituelles, plus le Wifi en interne, on est vraiment de plus en plus entourés d'ondes. Potentiellement espionnés, et très certainement, de plus en plus on a de moins en moins de libertés dans un pays SOI-DISANT libre.


Tu connais un pays vraiment libre toi ?

Le problème de cette "liberté" si revendiquée c'est qu'on la veut tellement large qu'on empiétera systématiquement sur celle des autres. Un paradoxe qui m'amène à penser que le "full freedom" est une utopie dans une société structurée.

Alors, tu sais ce qu'on dit : "des pires maux, autant en prendre le moindre"
Le #2044045
"favoriser l'accès au très haut débit" il faudrait préciser "dans les grandes villes", paske à la campagne... tu peux te brosser pour avoir le THD.
Le #2044046
Ulysse2K a écrit :

Laserman49 a écrit :

Ca plus les compteurs Linky obligatoires, plus les antennes habituelles, plus le Wifi en interne, on est vraiment de plus en plus entourés d'ondes. Potentiellement espionnés, et très certainement, de plus en plus on a de moins en moins de libertés dans un pays SOI-DISANT libre.


Tu connais un pays vraiment libre toi ?

Le problème de cette "liberté" si revendiquée c'est qu'on la veut tellement large qu'on empiétera systématiquement sur celle des autres. Un paradoxe qui m'amène à penser que le "full freedom" est une utopie dans une société structurée.

Alors, tu sais ce qu'on dit : "des pires maux, autant en prendre le moindre"


"des pires maux, autant en prendre le moindre" c'est comme choisir entre la peste et le choléra...
Tu préfères quoi ?
Le #2044049
sansimportance a écrit :

Ulysse2K a écrit :

Laserman49 a écrit :

Ca plus les compteurs Linky obligatoires, plus les antennes habituelles, plus le Wifi en interne, on est vraiment de plus en plus entourés d'ondes. Potentiellement espionnés, et très certainement, de plus en plus on a de moins en moins de libertés dans un pays SOI-DISANT libre.


Tu connais un pays vraiment libre toi ?

Le problème de cette "liberté" si revendiquée c'est qu'on la veut tellement large qu'on empiétera systématiquement sur celle des autres. Un paradoxe qui m'amène à penser que le "full freedom" est une utopie dans une société structurée.

Alors, tu sais ce qu'on dit : "des pires maux, autant en prendre le moindre"


"des pires maux, autant en prendre le moindre" c'est comme choisir entre la peste et le choléra...
Tu préfères quoi ?


Tu n'as pas répondu à ma question. Tu connais un pays vraiment libre ?
Le #2044053
Ulysse2K a écrit :

Laserman49 a écrit :

Ca plus les compteurs Linky obligatoires, plus les antennes habituelles, plus le Wifi en interne, on est vraiment de plus en plus entourés d'ondes. Potentiellement espionnés, et très certainement, de plus en plus on a de moins en moins de libertés dans un pays SOI-DISANT libre.


Tu connais un pays vraiment libre toi ?

Le problème de cette "liberté" si revendiquée c'est qu'on la veut tellement large qu'on empiétera systématiquement sur celle des autres. Un paradoxe qui m'amène à penser que le "full freedom" est une utopie dans une société structurée.

Alors, tu sais ce qu'on dit : "des pires maux, autant en prendre le moindre"



Le #2044070
Ulysse2K a écrit :

sansimportance a écrit :

Ulysse2K a écrit :

Laserman49 a écrit :

Ca plus les compteurs Linky obligatoires, plus les antennes habituelles, plus le Wifi en interne, on est vraiment de plus en plus entourés d'ondes. Potentiellement espionnés, et très certainement, de plus en plus on a de moins en moins de libertés dans un pays SOI-DISANT libre.


Tu connais un pays vraiment libre toi ?

Le problème de cette "liberté" si revendiquée c'est qu'on la veut tellement large qu'on empiétera systématiquement sur celle des autres. Un paradoxe qui m'amène à penser que le "full freedom" est une utopie dans une société structurée.

Alors, tu sais ce qu'on dit : "des pires maux, autant en prendre le moindre"


"des pires maux, autant en prendre le moindre" c'est comme choisir entre la peste et le choléra...
Tu préfères quoi ?


Tu n'as pas répondu à ma question. Tu connais un pays vraiment libre ?


En tous cas, c'est pas l'Australie :

https://www.developpez.com/actu/236906/La-vague-loi-anti-chiffrement-de-l-Australie-etablit-un-terrible-precedent-mondial-et-represente-un-risque-enorme-pour-notre-securite-numerique/

Sinon, pour l’électrosensibilité, la lecture de l'introduction de https://fr.wikipedia.org/wiki/Sensibilit%C3%A9_%C3%A9lectromagn%C3%A9tique peut être utile ...
Le #2044075
Ulysse2K a écrit :

sansimportance a écrit :

Ulysse2K a écrit :

Laserman49 a écrit :

Ca plus les compteurs Linky obligatoires, plus les antennes habituelles, plus le Wifi en interne, on est vraiment de plus en plus entourés d'ondes. Potentiellement espionnés, et très certainement, de plus en plus on a de moins en moins de libertés dans un pays SOI-DISANT libre.


Tu connais un pays vraiment libre toi ?

Le problème de cette "liberté" si revendiquée c'est qu'on la veut tellement large qu'on empiétera systématiquement sur celle des autres. Un paradoxe qui m'amène à penser que le "full freedom" est une utopie dans une société structurée.

Alors, tu sais ce qu'on dit : "des pires maux, autant en prendre le moindre"


"des pires maux, autant en prendre le moindre" c'est comme choisir entre la peste et le choléra...
Tu préfères quoi ?


Tu n'as pas répondu à ma question. Tu connais un pays vraiment libre ?


Toi non plus tu n'as pas répondu à ma question...
Mais c'était une boutade et il n'y a pas de réponse, ni à ta question ni à la mienne.

"Tu préfères, avoir des dents en bois, ou une jambe en mousse ?"
https://www.dailymotion.com/video/x1f1n7
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme