Antarctique : une fuite de méthane sous-marine inquiète les scientifiques

Le par Mathieu M.  |  11 commentaire(s)
antarctique

Les scientifiques tirent une fois de plus la sonnette d'alarme : une gigantesque fuite active de méthane a été découverte sous les océans en Antarctique.

Dans les faits, la découverte n'est pas nouvelle : c'est en 2011 que des plongeurs ont pour la première fois localisé la fuite de méthane depuis les fonds marins de l'Antarctique. La fuite a été repérée sur un site localisé à seulement 10 ù de profondeur, nommé Cinder Cones dans le détroit de McMurdo.

Antarctique

Ce n'est qu'en 2016 que les scientifiques ont décidé de retourner sur le site en question pour l'étudier plus en détail afin de réaliser des analyses.

Un hiver antarctique

19,95€€ sur Amazon* * Prix initial : 19,95€€.

Ce qui inquiète aujourd'hui les scientifiques est l'accélération du relâchement des gaz : la crise climatique qui entraine le réchauffement des océans contribue à accélérer le débit de la fuite de méthane. Désormais, cette fuite est décrite comme " incroyablement inquiétante".

On estime que les zones froides du globe abritent de nombreuses réserves de gaz, notamment du méthane qui pourrait ainsi être relâché suite au dérèglement climatique avec le réchauffement des sols. Toute la problématique est que ces gaz participeront d'autant plus à renforcer le réchauffement climatique par effet de serre, l'inquiétude des scientifiques est donc de voir ces gaz entrainer une réaction en chaine incontrôlable amenant à un réchauffement global de la planète plus rapide que les estimations les plus optimistes.


  • Partager ce contenu :
Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Trier par : date / pertinence
Karnash Hors ligne Vétéran icone 1397 points
Le #2104941
Gaia n'a pas besoin de l’être humain pour vivre
Araldwenn Hors ligne Vénéré icone 2624 points
Le #2104943
C'est qui qui a pété ?
lebonga Hors ligne VIP avatar 31497 points
Le #2104952
Araldwenn a écrit :

C'est qui qui a pété ?


C'est les fayots, ça...
MickHammer Hors ligne VIP icone 9096 points
Le #2104962
on peu pas le récupérer ce méthane?
Eildosa Hors ligne Vétéran icone 1407 points
Le #2104964
Karnash a écrit :

Gaia n'a pas besoin de l’être humain pour vivre


La vérité c'est que 99% des espèces sont éteinte et qu'elle ont pas eu besoin de nous pour disparaître, Gaia les tue très bien toute seule.

Faut juste voir si on va être assez ingénieux pour survivre a Gaia, sinon tan pis, d'autre espèces apparaîtrons, c'est un cycle qui durera jusqu'a la mort du soleil.
cycnus Connecté VIP avatar 15077 points
Le #2104985
le mécanisme du réchauffement climatique est relativement simple à comprendre. J'ai du mal à comprendre ceux qui refusent cette idée (au plus tôt je les comprends bien, refus de faire le moindre effort en niant le problème). Ce n'est pas une certitude mais une très forte probabilité. Le principe de précaution nécessite de la prendre en considération. Auparavant c'était ces rejets massifs de gaz stockés dans les océans et dans les permafrost qui expliquaient les périodes de réchauffement climatique extrêmes. Etant donné qu'à cela se rajoute aujourd'hui le rejet dans l'atmosphère des stocks de carbone liquides sous forme de pétrole et de stock gazeux qui aurait eu du mal à atteindre la surface, on peut s'attendre à un réchauffement infiniment plus rapide que d'habitude et infiniment plus fort. La première réponse qui aurait dû être donnée est une réponse démographique avec l'interdiction dans le monde entier d'avoir plus d'un enfant par femme. Car le problème vient de là : une population mondiale qui passe de 11 milliards d'individus en très peu de temps.
Anonyme
Le #2104987
Karnash a écrit :

Gaia n'a pas besoin de l’être humain pour vivre


Cette phrase de hippie !
Anonyme
Le #2104988
Eildosa a écrit :

Karnash a écrit :

Gaia n'a pas besoin de l’être humain pour vivre


La vérité c'est que 99% des espèces sont éteinte et qu'elle ont pas eu besoin de nous pour disparaître, Gaia les tue très bien toute seule.

Faut juste voir si on va être assez ingénieux pour survivre a Gaia, sinon tan pis, d'autre espèces apparaîtrons, c'est un cycle qui durera jusqu'a la mort du soleil.


Bien avant l'explosion du soleil ce sera déjà un enfer climatique sur terre, si bien qu'on ne pourra déjà plus y vivre, explosion ou pas !
lebonga Hors ligne VIP avatar 31497 points
Le #2105008
MickHammer a écrit :

on peu pas le récupérer ce méthane?


Apparemment, c'est pas comme une fuite de gaz d'un tuyau, qu'on pourrait capter...

De ce que j'ai pigé, c'est la concentration de bactéries qui se nourrissent de méthane qui atteste de la fuite, et leur nombre insuffisant pour tout bouffer qui fait dire que le surplus va dans l'atmosphère...

Enfin, à vérifier quand même...
LauXy Hors ligne VIP icone 18670 points
Premium
Le #2105023
cycnus a écrit :

le mécanisme du réchauffement climatique est relativement simple à comprendre. J'ai du mal à comprendre ceux qui refusent cette idée (au plus tôt je les comprends bien, refus de faire le moindre effort en niant le problème). Ce n'est pas une certitude mais une très forte probabilité. Le principe de précaution nécessite de la prendre en considération. Auparavant c'était ces rejets massifs de gaz stockés dans les océans et dans les permafrost qui expliquaient les périodes de réchauffement climatique extrêmes. Etant donné qu'à cela se rajoute aujourd'hui le rejet dans l'atmosphère des stocks de carbone liquides sous forme de pétrole et de stock gazeux qui aurait eu du mal à atteindre la surface, on peut s'attendre à un réchauffement infiniment plus rapide que d'habitude et infiniment plus fort. La première réponse qui aurait dû être donnée est une réponse démographique avec l'interdiction dans le monde entier d'avoir plus d'un enfant par femme. Car le problème vient de là : une population mondiale qui passe de 11 milliards d'individus en très peu de temps.


"La première réponse qui aurait dû être donnée est une réponse démographique avec l'interdiction dans le monde entier d'avoir plus d'un enfant par femme."

ou la menace comme Coronavirus, attentats, guerre etc... pour réduire la population.

Mais cette méthode est ridicule.
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire