App Store : Apple explique sa suppression d'applications de contrôle parental

Le par  |  8 commentaire(s)
Apple-iPhone-screen-time

Des applications de contrôle parental et temps d'écran ont été retirées de l'App Store par Apple. Le groupe de Cupertino se défend d'un abus de position dominante.

Ce week-end, le New York Times a publié un article sur la suppression (ou restriction) par Apple d'applications de contrôle parental de son App Store. Au moins 11 des 17 applications iOS les plus populaires de contrôle parental et temps d'écran ont été touchées.

Selon le New York Times, Apple a forcé dans certains cas des éditeurs concernés à supprimer des fonctionnalités permettant aux parents de contrôler les appareils de leurs enfants ou bloquant l'accès à des applications spécifiques. Dans d'autres cas, cela a été un retrait pur et simple de l'App Store.

L'article est étayé par des témoignages de développeurs. Il fait écho à une plainte déposée à l'encontre d'Apple par Kaspersky Lab auprès du service fédéral antimonopole de Russie. Kaspersky Lab reproche à Apple de l'avoir obligé à supprimer deux fonctionnalités de son application de contrôle parental Kaspersky Safe Kids pour iOS.

Kidslox et Qustodio ont déposé la semaine dernière une plainte similaire pour abus de position dominante visant Apple devant l'autorité européenne en charge de la concurrence. Rappelons que depuis iOS 12, Apple a intégré une fonctionnalité Screen Time (Temps d'écran) pouvant faire office de contrôle parental.

Screen Time permet de surveiller le temps passé sur les applications et sites web, définir des limitations d'utilisation, y compris des créneaux horaires pendant lesquels l'appareil iOS d'un enfant ne peut pas être utilisé.

iOS-12-Screen-Time
Dans un communiqué publié sur son site, Apple s'explique et se défend. " Nous avons récemment supprimé plusieurs applications de contrôle parental de l'App Store, et nous l'avons fait pour une raison simple : elles mettent en danger la confidentialité et la sécurité des utilisateurs. "

Apple pointe du doigt le recours à la technologie Mobile Device Management (MDM) qui est une solution de gestion des appareils mobiles. Certaines applications de contrôle parental ont eu recours à cette technologie qualifiée de " hautement invasive " par Apple. Les applications n'ayant pas mis fin à l'utilisation de MDM ont été éjectées de l'App Store.

" MDM donne à un tiers le contrôle et l'accès à un appareil et à ses informations les plus sensibles, y compris la localisation de l'utilisateur, l'utilisation de l'application, les comptes email, les autorisations de l'appareil photo et l'historique de navigation. […] Des recherches ont en outre montré que les profils MDM pourraient être utilisés par des pirates informatiques à des fins malveillantes ", écrit Apple.

Pour la firme de Cupertino, MDM a des utilisations légitimes comme avec des entreprises pour le contrôle de leurs appareils et données, mais c'est une violation des politiques de l'App Store avec des applications pour les particuliers.

Apple affirme avoir toujours soutenu les applications tierces dans l'App Store qui aident les parents à gérer les appareils de leurs enfants. " Contrairement à ce qu'a rapporté le New York Times, ce n'est pas une question de concurrence (ndlr : l'affaire soulevée). C'est une question de sécurité. "

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2060648
Quand on veut tuer son chien ... on dit qu'il a la rage ...
Le #2060664
L'hôpital qui se fout de la charité...

Car bien sur, Apple ne demande pas de compte email, de carte bancaire, d'accès à la géolocalisation...

Le #2060666
Tiens tiens tiens.... et dire qu'on m'a traité de troll
Le #2060667
Magic2016 a écrit :

Tiens tiens tiens.... et dire qu'on m'a traité de troll


Bien évidemment que tu es un troll ... ton compte ne sert qu'à réagir sur les GAFAM, preuve que tu en es ...
Le #2060675
saepho a écrit :

L'hôpital qui se fout de la charité...

Car bien sur, Apple ne demande pas de compte email, de carte bancaire, d'accès à la géolocalisation...


oui, mais tu peux refuser et continuer d'utiliser ton apple
Le #2060689
" hautement invasive "
"...donne à un tiers le contrôle et l'accès à un appareil et à ses informations les plus sensibles, y compris la localisation de l'utilisateur, l'utilisation de l'application, les comptes email, les autorisations de l'appareil photo et l'historique de navigation. "

il parle de Facebook, ou je n'ai pas compris l'article..!
Le #2060762
question de sécurité ?? mais apple utilise toutes ces données et au niveau sécurité c est le métier de kaspersky ! donc il suffit réfléchir 3 secondes c est juste pour virer la concurrence comme souvent chez apple et google qui par exemple modifie le code de youtube pour créer des planta avec les navigateurs hors chrome ....enfin super monde !
Le #2060899
iinconnu a écrit :

saepho a écrit :

L'hôpital qui se fout de la charité...

Car bien sur, Apple ne demande pas de compte email, de carte bancaire, d'accès à la géolocalisation...


oui, mais tu peux refuser et continuer d'utiliser ton apple


Oui et non.
Car si je veux utiliser les applications qui ont été virés de l'app-store, je fais comment ?
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme