Apple, Dropbox et Google : l'autorité de la concurrence italienne enquête sur les services cloud

Le par Jérôme G.  |  15 commentaire(s)
cloud

L'Italie enquête sur Apple, Dropbox et Google pour leurs services cloud et notamment pour d'éventuelles pratiques commerciales déloyales.

Les services cloud Dropbox, Google Drive ainsi que iCloud d'Apple sont dans le collimateur de l'autorité de la concurrence en Italie. Elle a annoncé lundi l'ouverture de six enquêtes qui portent sur de possibles pratiques commerciales déloyales et d'éventuelles clauses abusives dans les conditions contractuelles.

Dans un communiqué, l'autorité italienne évoque pour Apple et Google des manquements en matière d'information lors de la présentation du service cloud, pour la collecte et l'utilisation de données à des fins commerciales. La question du consentement de l'utilisateur est également posée.

Dropbox est aussi visé pour un manque de clarté concernant les informations sur les conditions, modalités et procédures de résiliation de contrat, l'impossibilité de recourir facilement à des mécanismes extrajudiciaires de conciliation de litiges.

Parmi d'autres griefs, trop de latitude permettant à l'opérateur de suspendre et interrompre un service, l'exonération de responsabilité en cas de perte de documents stockés dans le cloud, la possibilité de modification unilatérale des conditions contractuelles.

Par ailleurs, une prédominance de la langue anglaise par rapport à l'italien dans un contrat est pointée du doigt.

En europe et ailleurs dans le monde, les enquêtes et procédures visant de grands acteurs du numérique se multiplient désormais.

  • Partager ce contenu :
Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Trier par : date / pertinence
skynet offline Hors ligne VIP icone 82354 points
Le #2107677
"l'autorité italienne évoque pour Apple et Google des manquements en matière d'information lors de la présentation du service cloud, pour la collecte et l'utilisation de données à des fins commerciales."

Au lieu d'essayer de porter plainte, de chercher des poux à ces GAFAMBATX il faut rejoindre les autres états européens et mon notre propre cloud avec nos règles EU et les data chez nous !
Mouve92 away Absent VIP icone 8723 points
Le #2107678
skynet a écrit :

"l'autorité italienne évoque pour Apple et Google des manquements en matière d'information lors de la présentation du service cloud, pour la collecte et l'utilisation de données à des fins commerciales."

Au lieu d'essayer de porter plainte, de chercher des poux à ces GAFAMBATX il faut rejoindre les autres états européens et mon notre propre cloud avec nos règles EU et les data chez nous !


.
On voit bien que l'Europe n'est pas une fédération.
.
Thierry Breton pourra-il gérer tout ça ?
.
https://www.lesechos.fr/idees-debats/editos-analyses/ce-que-peut-faire-thierry-breton-pour-leurope-1145737
.
lebonga offline Hors ligne VIP avatar 32186 points
Le #2107679
skynet a écrit :

"l'autorité italienne évoque pour Apple et Google des manquements en matière d'information lors de la présentation du service cloud, pour la collecte et l'utilisation de données à des fins commerciales."

Au lieu d'essayer de porter plainte, de chercher des poux à ces GAFAMBATX il faut rejoindre les autres états européens et mon notre propre cloud avec nos règles EU et les data chez nous !


Dans ce domaine, je pense même qu'il faut commencer par des systèmes nationaux (vu le nombre de désaccords), quitte à amalgamer ensuite en posant des lois basiques globales......
skynet offline Hors ligne VIP icone 82354 points
Le #2107685
lebonga a écrit :

skynet a écrit :

"l'autorité italienne évoque pour Apple et Google des manquements en matière d'information lors de la présentation du service cloud, pour la collecte et l'utilisation de données à des fins commerciales."

Au lieu d'essayer de porter plainte, de chercher des poux à ces GAFAMBATX il faut rejoindre les autres états européens et mon notre propre cloud avec nos règles EU et les data chez nous !


Dans ce domaine, je pense même qu'il faut commencer par des systèmes nationaux (vu le nombre de désaccords), quitte à amalgamer ensuite en posant des lois basiques globales......


"Que l'Europe ait son propre réseau internet, ses propres moteurs de recherche, réseaux sociaux, qu'elle retrouve la maîtrise de ses données (à stocker sur le territoire européen, dans des serveurs européens) était jusqu'il y a peu une conversation suscitant l'ignorance des politiques, l'ironie anglo-saxonne ou le mépris technocratique à Bruxelles, Londres, Berlin et même Paris. L'état de guerre froide numérique que nous vivons aujourd'hui, et la nomination vivement espérée de Thierry Breton à ce poste de commissaire européen, devrait en faire non plus un sujet de plaisanteries pour élites hors-sol. Mais une priorité active des chefs d'entreprise et chefs d'Etat pour qui l'Europe n'a pas dit son dernier mot."

Merci à Mouve92 pour cet excellent article.
lebonga offline Hors ligne VIP avatar 32186 points
Le #2107688
skynet a écrit :

lebonga a écrit :

skynet a écrit :

"l'autorité italienne évoque pour Apple et Google des manquements en matière d'information lors de la présentation du service cloud, pour la collecte et l'utilisation de données à des fins commerciales."

Au lieu d'essayer de porter plainte, de chercher des poux à ces GAFAMBATX il faut rejoindre les autres états européens et mon notre propre cloud avec nos règles EU et les data chez nous !


Dans ce domaine, je pense même qu'il faut commencer par des systèmes nationaux (vu le nombre de désaccords), quitte à amalgamer ensuite en posant des lois basiques globales......


"Que l'Europe ait son propre réseau internet, ses propres moteurs de recherche, réseaux sociaux, qu'elle retrouve la maîtrise de ses données (à stocker sur le territoire européen, dans des serveurs européens) était jusqu'il y a peu une conversation suscitant l'ignorance des politiques, l'ironie anglo-saxonne ou le mépris technocratique à Bruxelles, Londres, Berlin et même Paris. L'état de guerre froide numérique que nous vivons aujourd'hui, et la nomination vivement espérée de Thierry Breton à ce poste de commissaire européen, devrait en faire non plus un sujet de plaisanteries pour élites hors-sol. Mais une priorité active des chefs d'entreprise et chefs d'Etat pour qui l'Europe n'a pas dit son dernier mot."

Merci à Mouve92 pour cet excellent article.


C'est ce que prône pratiquement tous les ingés que je connais, et ça tombe sous le sens... des gens sensés et avertis...

Reste à voir comment le lobbying va réagir...
skynet offline Hors ligne VIP icone 82354 points
Le #2107691
lebonga a écrit :

skynet a écrit :

lebonga a écrit :

skynet a écrit :

"l'autorité italienne évoque pour Apple et Google des manquements en matière d'information lors de la présentation du service cloud, pour la collecte et l'utilisation de données à des fins commerciales."

Au lieu d'essayer de porter plainte, de chercher des poux à ces GAFAMBATX il faut rejoindre les autres états européens et mon notre propre cloud avec nos règles EU et les data chez nous !


Dans ce domaine, je pense même qu'il faut commencer par des systèmes nationaux (vu le nombre de désaccords), quitte à amalgamer ensuite en posant des lois basiques globales......


"Que l'Europe ait son propre réseau internet, ses propres moteurs de recherche, réseaux sociaux, qu'elle retrouve la maîtrise de ses données (à stocker sur le territoire européen, dans des serveurs européens) était jusqu'il y a peu une conversation suscitant l'ignorance des politiques, l'ironie anglo-saxonne ou le mépris technocratique à Bruxelles, Londres, Berlin et même Paris. L'état de guerre froide numérique que nous vivons aujourd'hui, et la nomination vivement espérée de Thierry Breton à ce poste de commissaire européen, devrait en faire non plus un sujet de plaisanteries pour élites hors-sol. Mais une priorité active des chefs d'entreprise et chefs d'Etat pour qui l'Europe n'a pas dit son dernier mot."

Merci à Mouve92 pour cet excellent article.


C'est ce que prône pratiquement tous les ingés que je connais, et ça tombe sous le sens... des gens sensés et avertis...

Reste à voir comment le lobbying va réagir...


Trump en écrasant tous les accords qui existent et en ne voyant que les USA (bon c'est son job), nous laisse un boulevard pour développer ça. Ce qui arrive à Huawei pourrait très bien nous arriver tellement il est prêt à tout.

Bien sûr aucune chance d'avoir les 27 réunis autour de tels projets, mais si on arrive à le faire avec l'Allemagne et la France + quelques autres pays volontaires, c'est un bon début.
Airbus a démarré comme ça
lebonga offline Hors ligne VIP avatar 32186 points
Le #2107698
skynet a écrit :

lebonga a écrit :

skynet a écrit :

lebonga a écrit :

skynet a écrit :

"l'autorité italienne évoque pour Apple et Google des manquements en matière d'information lors de la présentation du service cloud, pour la collecte et l'utilisation de données à des fins commerciales."

Au lieu d'essayer de porter plainte, de chercher des poux à ces GAFAMBATX il faut rejoindre les autres états européens et mon notre propre cloud avec nos règles EU et les data chez nous !


Dans ce domaine, je pense même qu'il faut commencer par des systèmes nationaux (vu le nombre de désaccords), quitte à amalgamer ensuite en posant des lois basiques globales......


"Que l'Europe ait son propre réseau internet, ses propres moteurs de recherche, réseaux sociaux, qu'elle retrouve la maîtrise de ses données (à stocker sur le territoire européen, dans des serveurs européens) était jusqu'il y a peu une conversation suscitant l'ignorance des politiques, l'ironie anglo-saxonne ou le mépris technocratique à Bruxelles, Londres, Berlin et même Paris. L'état de guerre froide numérique que nous vivons aujourd'hui, et la nomination vivement espérée de Thierry Breton à ce poste de commissaire européen, devrait en faire non plus un sujet de plaisanteries pour élites hors-sol. Mais une priorité active des chefs d'entreprise et chefs d'Etat pour qui l'Europe n'a pas dit son dernier mot."

Merci à Mouve92 pour cet excellent article.


C'est ce que prône pratiquement tous les ingés que je connais, et ça tombe sous le sens... des gens sensés et avertis...

Reste à voir comment le lobbying va réagir...


Trump en écrasant tous les accords qui existent et en ne voyant que les USA (bon c'est son job), nous laisse un boulevard pour développer ça. Ce qui arrive à Huawei pourrait très bien nous arriver tellement il est prêt à tout.

Bien sûr aucune chance d'avoir les 27 réunis autour de tels projets, mais si on arrive à le faire avec l'Allemagne et la France + quelques autres pays volontaires, c'est un bon début.
Airbus a démarré comme ça


C'est un peu lassant de voir qu'il faut reperdre le même temps en conjectures peu utiles pour tous les projets européens...
skynet offline Hors ligne VIP icone 82354 points
Le #2107700
lebonga a écrit :

skynet a écrit :

lebonga a écrit :

skynet a écrit :

lebonga a écrit :

skynet a écrit :

"l'autorité italienne évoque pour Apple et Google des manquements en matière d'information lors de la présentation du service cloud, pour la collecte et l'utilisation de données à des fins commerciales."

Au lieu d'essayer de porter plainte, de chercher des poux à ces GAFAMBATX il faut rejoindre les autres états européens et mon notre propre cloud avec nos règles EU et les data chez nous !


Dans ce domaine, je pense même qu'il faut commencer par des systèmes nationaux (vu le nombre de désaccords), quitte à amalgamer ensuite en posant des lois basiques globales......


"Que l'Europe ait son propre réseau internet, ses propres moteurs de recherche, réseaux sociaux, qu'elle retrouve la maîtrise de ses données (à stocker sur le territoire européen, dans des serveurs européens) était jusqu'il y a peu une conversation suscitant l'ignorance des politiques, l'ironie anglo-saxonne ou le mépris technocratique à Bruxelles, Londres, Berlin et même Paris. L'état de guerre froide numérique que nous vivons aujourd'hui, et la nomination vivement espérée de Thierry Breton à ce poste de commissaire européen, devrait en faire non plus un sujet de plaisanteries pour élites hors-sol. Mais une priorité active des chefs d'entreprise et chefs d'Etat pour qui l'Europe n'a pas dit son dernier mot."

Merci à Mouve92 pour cet excellent article.


C'est ce que prône pratiquement tous les ingés que je connais, et ça tombe sous le sens... des gens sensés et avertis...

Reste à voir comment le lobbying va réagir...


Trump en écrasant tous les accords qui existent et en ne voyant que les USA (bon c'est son job), nous laisse un boulevard pour développer ça. Ce qui arrive à Huawei pourrait très bien nous arriver tellement il est prêt à tout.

Bien sûr aucune chance d'avoir les 27 réunis autour de tels projets, mais si on arrive à le faire avec l'Allemagne et la France + quelques autres pays volontaires, c'est un bon début.
Airbus a démarré comme ça


C'est un peu lassant de voir qu'il faut reperdre le même temps en conjectures peu utiles pour tous les projets européens...


Oui j’avoue que c'est parfois désespérant. Je suis pourtant un européen convaincu car seul face aux mastodontes on pourra rien, mais vraiment il y a des coup de pied au cul qui se perdent
lebonga offline Hors ligne VIP avatar 32186 points
Le #2107702
Quand on voit que chez certains, il faut 10-15 ans du projet à la réalisation fonctionnelle...
Mouve92 away Absent VIP icone 8723 points
Le #2107704
skynet a écrit :

lebonga a écrit :

skynet a écrit :

lebonga a écrit :

skynet a écrit :

"l'autorité italienne évoque pour Apple et Google des manquements en matière d'information lors de la présentation du service cloud, pour la collecte et l'utilisation de données à des fins commerciales."

Au lieu d'essayer de porter plainte, de chercher des poux à ces GAFAMBATX il faut rejoindre les autres états européens et mon notre propre cloud avec nos règles EU et les data chez nous !


Dans ce domaine, je pense même qu'il faut commencer par des systèmes nationaux (vu le nombre de désaccords), quitte à amalgamer ensuite en posant des lois basiques globales......


"Que l'Europe ait son propre réseau internet, ses propres moteurs de recherche, réseaux sociaux, qu'elle retrouve la maîtrise de ses données (à stocker sur le territoire européen, dans des serveurs européens) était jusqu'il y a peu une conversation suscitant l'ignorance des politiques, l'ironie anglo-saxonne ou le mépris technocratique à Bruxelles, Londres, Berlin et même Paris. L'état de guerre froide numérique que nous vivons aujourd'hui, et la nomination vivement espérée de Thierry Breton à ce poste de commissaire européen, devrait en faire non plus un sujet de plaisanteries pour élites hors-sol. Mais une priorité active des chefs d'entreprise et chefs d'Etat pour qui l'Europe n'a pas dit son dernier mot."

Merci à Mouve92 pour cet excellent article.


C'est ce que prône pratiquement tous les ingés que je connais, et ça tombe sous le sens... des gens sensés et avertis...

Reste à voir comment le lobbying va réagir...


Trump en écrasant tous les accords qui existent et en ne voyant que les USA (bon c'est son job), nous laisse un boulevard pour développer ça. Ce qui arrive à Huawei pourrait très bien nous arriver tellement il est prêt à tout.

Bien sûr aucune chance d'avoir les 27 réunis autour de tels projets, mais si on arrive à le faire avec l'Allemagne et la France + quelques autres pays volontaires, c'est un bon début.
Airbus a démarré comme ça


.
"Airbus a démarré comme ça"
.
Ariane et plus récent, mais avec beaucoup de difficultés,, le « GPS européen » Galileo.
.
On voit que c'est encore possible.
.
Les batteries, l'ordinateur quantique (Thierry Breton - Base : ATOS c.a.d Bull ), etc...
.
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire