Le patron d'Apple défend (maladroitement) l'accord de recherche avec Google

Le par  |  5 commentaire(s)
Apple-Tim-Cook

À force de tirer à boulets rouges sur le modèle économique de Google (ou Facebook) et l'exploitation de données personnelles, Apple s'enferme dans quelques contradictions. Tim Cook apporte une justification, sans forcément convaincre.

Le mois dernier, Tim Cook était l'invité de la 40e conférence mondiale des commissaires à la protection des données et la vie privée. À Bruxelles, le patron d'Apple a tenu un discours d'une vingtaine de minutes au cours duquel il a notamment dénoncé le " complexe industriel des données. "

" Nos propres informations, du quotidien ou plus profondément personnelles, sont utilisées contre nous avec une efficacité militaire. " Sans citer explicitement Facebook ou Google, c'est bel et bien leur modèle économique axé sur l'exploitation des données personnelles que Tim Cook a critiqué.

Le patron d'Apple est en boucle depuis plusieurs mois sur ce sujet, jusqu'à se montrer admiratif de la mise en œuvre du Règlement général sur la protection des données en Europe. C'est une position qui lui permet de vanter la pratique d'Apple en matière de données personnelles et son modèle économique qui est tout autre.

Par exemple, le machine learning pour Apple se fait en local sur l'appareil, tandis que la confidentialité différentielle permet de noyer des données dans des millions d'autres afin de n'avoir que des modèles généraux à exploiter, sans possibilité de remonter à un utilisateur.

Toutefois, dans le discours de Tim Cook, des contradictions ont été relevées à plusieurs reprises. L'une d'elles concerne le juteux contrat d'Apple avec Google pour faire du moteur de recherche de ce dernier, celui par défaut dans Safari et Siri.

Interrogé à ce sujet dans le cadre d'une interview d'Axios sur HBO, Tim Cook avait bien évidemment une réponse prête : " Je pense que leur moteur de recherche est le meilleur. Regardez ce que nous avons fait avec les contrôles que nous avons intégrés. Nous avons une navigation web privée. Nous avons un système intelligent de prévention des trackers. Ce que nous avons essayé de faire, c'est de trouver des moyens d'aider nos utilisateurs tout au long de la journée. Ce n'est pas une chose parfaite. Je serais la toute première personne à le dire. Mais, ça aide beaucoup. "

Google serait donc le meilleur moteur de recherche et dans sa politique visant à offrir le meilleur pour ses clients, Apple ne pourrait ainsi faire sans ? DuckDuckGo ou Qwant apprécieront… En outre, il y a bien une tentative d'imposer l'application Plans pourtant perfectible à la place de Google Maps. La justification de Tim Cook ne convainc pas forcément. Elle est teintée d'un simple pragmatisme économique qui ne dit pas son nom.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2041220
google c'est rien que des pourris sur la vie privée.

Mais bon, on vous le mets quand même, c'est les meilleurs ...


Le #2041221
Seul tor browser est en mesure de prévenir google sur la vie privée.

Problème ?

Par moment, google ne fonctionne pas avec tor browser
Le #2041228
Apple c'est une honte et des voleurs

point barre.
Le #2041240
langue de bois pawa
Le #2041267
"Google serait donc le meilleur moteur de recherche et dans sa politique visant à offrir le meilleur pour ses clients, Apple ne pourrait ainsi faire sans?"


Juste une pensée comme ça, mais alors, pourquoi Google paye?

Juste pour se marrer, Google devrait dire "on arrête de payer, si vous ne voulez pas mettre notre moteur de recherche, tant pis".

2 semaines après, quand 80% des Apple users auront crié au scandale, Apple remettra Google non?

Quoique... Entre temps, Apple aura tourné ça à sa sauce "Nous avons pris la décision d'enlever Google parce que nous, chez Apple, on protège la vie privée".

Bref, c'est le serpent qui se mord la b...
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme