iMac Pro : une puce Apple T2 spécifique pour une sécurisation renforcée

Le par  |  0 commentaire(s) Source : Apple Insider
iMac Pro thermal

Après la puce Apple T1 gérant la Touch Bar du MacBook Pro, le nouvel iMac Pro embarque une puce dédiée Apple T2 cette fois dédiée à la sécurisation.

Les différentes générations d'iPhone ont montré le rôle grandissant d'Apple dans la conception de composants répondant aux besoins précis de ses appareils électroniques et cette tendance a commencé à s'étendre à ses ordinateurs et ses gadgets, avec la présence de puces spécifiques.

Le MacBook Pro utilise ainsi une puce Apple T1 sous architecture ARM pour gérer une partie de la sécurisation et le Touch ID associé à la Touch Bar. De même, le nouvel iMac Pro devrait embarquer une puce Apple T2 dédiée cette fois à la sécurisation de la machine.

Le développeur Cabel Sasser en a révélé l'existence sur Twitter et a donné quelques informations sur ses fonctionnalités. Cette puce jouera plusieurs rôles, à commencer par celui de la sécurisation d'informations comme les mots de passe, avec un système de chiffrement hardware qui pourra aussi vérifier l'intégrité des différents éléments de l'iMac Pro, du kernel au bootloader en passant par le firmware.

La puce Apple T2 pourra également servir d'ISP pour la caméra Face Time ou gérer l'audio et le stockage SSD, indique encore Sasser. Les fonctions de sécurité seront accessibles depuis un menu spécial de macOS High Sierra, permettant par exemple de sécuriser le boot par mot de passe.

Avec l'option de sécurité maximale, le démarrage de l'iMac Pro ne pourra se faire qu'avec la dernière version la plus sécurisée du firmware, tandis qu'il sera possible de bloquer un démarrage depuis une périphérique externe.

On reste toutefois loin de la rumeur de la présence d'un SoC Apple A10 Fusion complet évoquée au mois de novembre ou de la gestion de l'assistant numérique Siri en mode Always On.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme