La tête dans le nuage mais les pieds sur terre

Le par  |  11 commentaire(s)
Big-data

De nos jours, on ne compte plus les applications qui fonctionnent avec le « Cloud ». A croire que l’informatique classique est en train de disparaître. Mais on le sait bien, changer les habitudes des gens est déjà compliqué, alors celles des entreprises… Heureusement que de petites startups courageuses ont pris le pari que la tendance « Big Data » allait conquérir toutes nos entreprises dans les prochaines années.

Le « Big Data » sauce Normande
Chez Saagie, ce pari a été relevé avec succès depuis maintenant quelques années. L’an dernier l'entreprise réalisait une très belle collecte de fonds avec 4,2 M d’euros. Mais elle ne comptait pas s’arrêter là. Avec environ 50 % des entreprises françaises qui utilisent le « Big Data » aujourd’hui, le marché est encore très grand.

Quoi de mieux pour renouveler son marché que de le voir évoluer ? Car oui, le « Big Data » évolue encore. Leur solution big data made in France s’est vu adjoindre une IA, cette autre tendance qui progresse fortement ces derniers temps. On se demande d’ailleurs comment l’idée n’est pas venue plus tôt ! Ils feront la part belle à vos données pour qu’enfin elles vous révèlent leur valeur.

tete nuage

Une plateforme pour tous les besoins

Aujourd’hui encore, bon nombre d’entreprises conservent une partie de leurs données sur papier. D’autres ont dématérialisé leurs données mais croisent ces données manuellement, voire ne les croisent pas du tout. Toutes ces sociétés ne savent probablement pas que des startups peuvent les aider à faire de leurs systèmes d’informations un tout unifié, duquel ils pourront extraire des données pour tous les usages.

Ces plateformes permettent de lier toutes vos sources d’informations, mais pas seulement pour le plaisir de le faire : une fois toutes ces données rassemblées, elles assureront la conception et l’exécution d’applications prédictives. Ce qui vous permettra d’obtenir des données permettant à votre entreprise d’envisager l’avenir encore plus sereinement. Et cette pratique n'est pas limitée aux entreprises, même le gouvernement en fait usage.

Déployer en toute tranquillité

Généralement vous n’avez pas de limite de consommation. De plus, vous pouvez choisir où sera déployée cette solution. Car le « Cloud », après tout, repose sur des systèmes informatiques très performants.

Pour bon nombre d’informaticiens, il reste très important de savoir où se trouvent physiquement les données sur lesquelles ils doivent veiller. Une fois déployé, le système se mettra à jour de manière transparente et vous offrira le support de toujours plus de langages open-source pour que jamais vous ne soyez limité dans sa compatibilité.

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1990613
Du moment que ce n’est pas la tête dans le c#l et les pieds Nickelés
Le #1990617
Hey c'est FRANCKY sur la photo !
Le #1990620
H4ken a écrit :

Du moment que ce n’est pas la tête dans le c#l et les pieds Nickelés


La tête dans le CSharp ?
Le #1990625
Sicyons a écrit :

H4ken a écrit :

Du moment que ce n’est pas la tête dans le c#l et les pieds Nickelés


La tête dans le CSharp ?


La tête dans son cloud de vapeur
Le #1990634
Pas encore assez confiance dans le cloud ; en fait, je n'en ai pas vraiment besoin...
Le #1990650
"Généralement vous n’avez pas de limite de consommation..."

on parle de quoi là? comme si ça coutait rien de stocker des données dans les clouds amazon/google/microsoft...
Le #1990674
zorglub123 a écrit :

"Généralement vous n’avez pas de limite de consommation..."

on parle de quoi là? comme si ça coutait rien de stocker des données dans les clouds amazon/google/microsoft...


Clair. A lire cette phrase on dirait que le stockage ne coûte pas un rond
Le #1990695
zorglub123 a écrit :

"Généralement vous n’avez pas de limite de consommation..."

on parle de quoi là? comme si ça coutait rien de stocker des données dans les clouds amazon/google/microsoft...


Pas de limite de consommation jusqu'à un certain point.
Le #1990723
Qu'est-ce que c'est que cet article? Ca ressemble à un copinage écrit sous exta.
Ou, plus sérieusement, ça semble écrit par un robot.
En tout cas, ça n'a ni queue ni tête.
Le #1990727
Desaunay a écrit :

Qu'est-ce que c'est que cet article? Ca ressemble à un copinage écrit sous exta.
Ou, plus sérieusement, ça semble écrit par un robot.
En tout cas, ça n'a ni queue ni tête.


Un publi-reportage à peine maquillé. Ça arrive de plus en plus souvent ici malheureusement.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme