Arcep : vous allez enfin connaître la vraie couverture mobile autour de vous

Le par  |  5 commentaire(s)
couverture reseau mobile vignette

L'Arcep pousse une décision auprès de la secrétaire d'Etat Axelle Lemaire afin que les cartes de couverture mobile des opérateurs offrent une lecture enrichie du vrai niveau de couverture de leur environnement, au-delà de simple information binaire couvert / pas couvert.

Les cartes de couverture des réseaux mobiles des opérateurs télécom devraient bientôt gagner en précision à la suite d'une décision adoptée par l'Arcep, le régulateur des télécommunications en France, et soumise à la secrétaire d'Etat au développement du Numérique Axelle Lemaire.

Arcep logo vignetteAu lieu de cartes indiquant seulement s'il y a couverture ou pas, et pouvant faussement donner l'impression d'une couverture adéquate alors qu'elle peut être présente mais de faible qualité, les opérateurs devront indiquer trois niveaux de couverture (couverture limitée, bonne couverture, très bonne couverture) ou son absence, soit quatre paramètres au lieu de deux, et ce pour les services voix et SMS.

L'Arcep indique que la décision a été transmise au gouvernement le 14 décembre 2016 et, qu'une fois homologuée, les opérateurs auront six mois pour adapter leurs cartes et les diffuser via leur site Internet. La décision de l'Autorité "a pour double objectif de donner aux utilisateurs les moyens de mieux appréhender les lieux où la couverture est de bonne qualité et les lieux où celle-ci est de moins bonne qualité, et de publier en open data ces nouvelles cartes enrichies et comparables entre opérateurs".

Arcep couverture reseau mobile

De fait, comme le montre l'exemple fourni, des zones semblant apparamment presque totalement couvertes montreront la réalité plus nuancée de la qualité de couverture à attendre pour une zone donnée.

Dans un premier temps, l'Arcep va demander aux opérateurs de fournir sous six semaines après homologation un exemple de la nouvelle carte enrichie pour la région Nouvelle Aquitaine, "afin d'accompagner les opérateurs dans la mise en oeuvre de ce nouveau cadre".

Fournies en open data, les données de ces cartes enrichies pourront être librement réutilisées pour permettre par exemple des comparaisons entre opérateurs ou créer des applications innovantes. Surtout, "les utilisateurs seront en mesure de choisir leur opérateur non seulement en fonction des prix proposés, mais aussi de la couverture de leur réseau. Cette initiative de "régulation par la data" vise donc aussi à promouvoir les investissements dans les réseaux".

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1939906
Excellente nouvelle.
Je rajoute que l'Arcep pourra effectuer des contrôles sur la véracité de la carte fournie.
Le #1939910
Ca sera intéressant pour voir s'il y a eu une bonne évolution chez Free Mobile.
Le #1939931
FRANCKYIV a écrit :

Ca sera intéressant pour voir s'il y a eu une bonne évolution chez Free Mobile.


Oui elle existe grâce au déploiement rapide du 700 et surtout du 1800 Mhz.
Mais chez moi ça bouge pas des masses quand même (toujours en itinérance du côté de ma ville
Anonyme
Le #1940081
Je ne sais plus quel est le pourcentage de zone blanche en France ?!
Mais de toute évidence, le chiffre doit descendre progressivement ...
Le #1940374
Un petit coup de projecteur, sur la réalité des chiffres versus la réalité du terrain, ne fera pas de mal. Ne pas 75% du territoire et 75% de la population! Avis aux citadins qui bien entendu en % de population sont bien servis. Mais, nos dirigeants ne seraient pas des citadins par hasard!
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme