L'ARCEP tacle toute idée de limiter l'Internet fixe

Le par Mathieu M.  |  13 commentaire(s)
Internet

C'est une idée qui a rapidement fait le tour du Web et soulevé diverses contestations : l'idée de revenir à des abonnements à internet limités vient d'être taclée par le président de l'ARCEP.

La semaine dernière, le Conseil National du Numérique publiait un rapport présentant 50 mesures visant à un "numérique plus responsable". L'idée est partie des effets du confinement et de la consommation des données par les utilisateurs à des fins de loisir, surchargeant les réseaux jusqu'à perturber le télétravail et certaines activités de production dans le pays.

Face à cette problématique, divers bridages ont été mis en place, mais le Conseil National du Numérique voit l'occasion de plancher sur diverses mesures pour mieux encadrer les usages et proposer un cadre plus responsable , mais aussi écologique en limitant l'empreinte carbone du numérique en France.

Au total, ce sont donc 50 mesures sur la sobriété numérique et le numérique au service de la transition écologique et solidaire qui sont présentées...

Ces mesures évoquent ainsi l'optimisation énergétique des data centers, la collecte des déchets électroniques, la lutte contre l'obsolescence programmée... Mais aussi le rétablissement de quelques règles d'un autre temps. Une des mesures invite notamment "à encourager les forfaits à consommation limitée y compris sur le fixe, afin d'éviter une subvention indirecte des utilisateurs à fort trafic par l'ensemble des usagers".

Une telle mesure va à contre-courant de la norme du marché installée en France depuis 2002 : Free lançait alors le premier forfait à Internet ADSL illimité pour 29,99€ par mois.

La mesure fait grincer des dents sur la toile, mais fait aussi beaucoup d'effet du côté du régulateur des télécoms, l'ARCEP.

Ainsi, Sébastien Soriano, président de l'ARCEP a partagé son avis sans aucun détour, se contentant de citer la publication du CNNum sur Twitter en y apposant un grand "NON".

Le morceau choisi dans la citation correspond d'ailleurs à une tentative d'explication du CNNum qui précise que la mesure viserait à décourager les usages "déraisonnables"... Mais cette perception de consommation raisonnée reste très subjective et dépendante des usages de chaque utilisateur.

Face à cette levée de boucliers, la mesure a très peu de chance de voir le jour, d'autant que l'intégralité du marché Français de l'Internet fixe est orienté vers les offres illimitées.

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Trier par : date / pertinence
Le #2104052
Encore heureux !
Le #2104055
La 5G perdait sa raison d'exister.....entre autres...!!
Le #2104056
Du coup l'échange de serveur à serveur devrait aussi être taxé/limité ?
Pourquoi uniquement le trafique réseau serveur à utilisateur devrait polluer ?
Le #2104059
Narcos a écrit :

La 5G perdait sa raison d'exister.....entre autres...!!


Ça serait au prorata de la bande passante totale, donc non.
Si l'utilisateur déraisonnable en 4G devient raisonnable en 5G, car plus bande passante, le problème est réglé.
Le but est d'éviter l'encombrement des réseaux, ce qui empêche le télétravail.
Le #2104062
Quezako a écrit :

Narcos a écrit :

La 5G perdait sa raison d'exister.....entre autres...!!


Ça serait au prorata de la bande passante totale, donc non.
Si l'utilisateur déraisonnable en 4G devient raisonnable en 5G, car plus bande passante, le problème est réglé.
Le but est d'éviter l'encombrement des réseaux, ce qui empêche le télétravail.


Un utilisateur est ''déraisonnable'' en 4G, il le sera encore plus en 5G.

Le ''problème'' n'est pas là.....un forfait illimité ne peut pas etre limité en transfert de data....point.

L'idée, et non le but, était de restreindre les forfaits illimités dans le cadre de la sobriété numérique et le numérique au service de la transition écologique. Rien à voir avec le télétravail......
Le #2104066
C'est le rêve des FAI de faire de la QOS et de vendre plus chers des abonnements avec plus de data, ils font du lobbying à fond dessus.
Le côté écolo est une corde sensible servant leurs objectifs malicieux.
Le #2104091
Pour moi à Bruxelles mon abonnement internet fixe est limité à 500 Go par mois j'ai rarement eu besoin de plus donc illimité c'est une notion vague après pour ceux qui ont vraiment besoin de plus faut un abonnement d'entreprise tout simplement
Le #2104107
DjDeViL a écrit :

Pour moi à Bruxelles mon abonnement internet fixe est limité à 500 Go par mois j'ai rarement eu besoin de plus donc illimité c'est une notion vague après pour ceux qui ont vraiment besoin de plus faut un abonnement d'entreprise tout simplement


à mon avis, la notion d'un forfait illimité est de pouvoir te fournir à la hauteur de tes besoins sans restrictions.
Le #2104124
DjDeViL a écrit :

Pour moi à Bruxelles mon abonnement internet fixe est limité à 500 Go par mois j'ai rarement eu besoin de plus donc illimité c'est une notion vague après pour ceux qui ont vraiment besoin de plus faut un abonnement d'entreprise tout simplement


Ce qui peut convenir à l'un peut aussi ne pas convenir à l'autre

Résumons : Il vaut mieux avoir un abonnement illimité et n'en croquer que 500Mo/mois que d'avoir un abonnement de 500Mo/mois et de se retrouver en carafe si un besoin autre se fait sentir.
Le #2104141
DjDeViL a écrit :

Pour moi à Bruxelles mon abonnement internet fixe est limité à 500 Go par mois j'ai rarement eu besoin de plus donc illimité c'est une notion vague après pour ceux qui ont vraiment besoin de plus faut un abonnement d'entreprise tout simplement


C'est une notion vague, mais c'est une notion sécurisante.

En effet, pour ma part, pour le mobile (je sais qu'ici on parle du fixe), j'ai 30go de fair use, et ensuite le débit réduit.
Je sais que si "par malheur", je dépasse ses 30go, je ne paierais pas 10€ le mo supplémentaire (10.000€ pour un go de plus), et me retrouver avec une facture stratosphérique.

Si on met un tarif pour chaque go supplémentaire à son forfait fixe choisis (500go pour toi), cela devient très compliqué à gérer... Et très stressant...
Si on prend un abonnement à 30€, et qu'on se retrouve avec une facture à 100€ (pour cause de dépassement) mensuel, pour beaucoup, financièrement, cela risque d'être chaud.
Et si il faut payer 70€ pour avoir un abonnement avec data illimité, au final, on finit les dindons de la farce...
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme