Ariane 5 réussit son premier vol de l'année

Le par Jérôme G.  |  6 commentaire(s)
ariane-5-va257

Après le télescope spatial James Webb le 25 décembre 2021, Ariane 5 réussit sa première mission de l'année 2022. Il ne reste plus que quatre vols pour ce lanceur.

Après un décollage du port spatial européen de Kourou en Guyane à 18h50 heure locale (mercredi à 23h50 heure de Paris), une fusée Ariane 5 a placé avec succès deux satellites de télécommunications en orbite géostationnaire.

La charge utile d'une masse de totale de 9,8 tonnes était composée du satellite MEASAT-3d pour l'opérateur malaisien éponyme et fabriqué par Airbus Defence and Space, le satellite GSAT-24 fabriqué par l'Agence spatiale indienne pour sa branche commerciale NewSpace India Limited.

MEASAT-3d doit permettre d'augmenter les vitesses de débit en Malaisie avec jusqu'à 100 Mbps par utilisateur et sera aussi utilisé pour améliorer la gestion du trafic aérien en Corée du Sud. GSAT-24 doit fournir au sous-continent indien des services de télécommunications et de télédiffusion directe par satellite.

ariane-5-va257Source : Arianespace

Avant de passer le relais à Ariane 6

Cette mission VA257 (257ème lancement d'une fusée Ariane) est la première de cette année 2022 pour Ariane 5. Elle suit le succès retentissant du vol VA256 du 25 décembre 2021 avec le lancement précis du télescope spatial James Webb développé par les agences spatiales américaine, européenne et canadienne.

Le lanceur Ariane 5 vient d'effectuer sa 113ème mission en tout. Depuis son premier vol en juin 1996, il a connu 5 échecs (dont le vol inaugural). " Ariane 5 démontre une fois de plus sa fiabilité qui inspire aujourd'hui confiance aux clients internationaux d'Arianespace à travers le monde ", déclare André-Hubert Roussel.

Le patron d'ArianeGroup ajoute : " Les réussites d'Ariane 5 sont des maillons essentiels promettant à Ariane 6 la même fiabilité, avec un surcroît de compétitivité et de polyvalence. " En rappelant toutefois que le vol inaugural d'Ariane 6 a été une nouvelle fois reporté et désormais prévu pour 2023.

Il reste encore quatre lancements d'Ariane 5 avant qu'Ariane 6 ne prenne le relais. Le prochain vol pour Ariane 5 est prévu début septembre avec à bord le satellite de télécommunications Eutelsat Konnect VHTS d'une capacité de 500 Gbps en bande Ka à travers l'Europe. Construit par Thales Alenia Space, il embarque ce qui est présenté comme le plus puissant processeur numérique jamais mis en orbite.

  • Partager ce contenu :
Cette page peut contenir des liens affiliés. Si vous achetez un produit depuis ces liens, le site marchand nous reversera une commission sans que cela n'impacte en rien le montant de votre achat. En savoir plus.
Complément d'information

Vos commentaires

Trier par : date / pertinence
Fox1977 offline Hors ligne Vétéran avatar 1584 points
Le #2165881
1er vol de l'année fin juin, ça fait très peu quand on voit que SpaceX a procédé à 31 lancements en 2021 et que le but pour 2022 est d'atteindre 52 lancements (1 par semaine en moyenne, donc)
Ulysse2K offline Hors ligne VIP icone 50203 points
Le #2165887
Fox1977 a écrit :

1er vol de l'année fin juin, ça fait très peu quand on voit que SpaceX a procédé à 31 lancements en 2021 et que le but pour 2022 est d'atteindre 52 lancements (1 par semaine en moyenne, donc)


Tu calcules bien mais... Y a un tas de trucs que tu ne tiens pas en considération :

1. SpaceX a de gros moyens privés et immédiatement disponibles et ne dépend pas de financements européens ou nationaux (lenteurs administratives).

2. SpaceX utilise généralement de petits lanceurs car il ne met pas sur orbite de très gros satellites et n'a donc pas à vérifier 36000 fois sa fusée pour amener le facteur risque près de zéro au lancement (gros capitaux en jeu pour nous vu le prix des satellites)

3. Le gros lanceur SpaceX (concurrent principal à Ariane) est le Falcon Heavy qui n'est parti que... 3 fois

4. SpaceX est une jeune société qui tire profit de l'expérience des pionniers pour ne pas commettre les mêmes erreurs. Alors forcément, quand la bouffe est déjà mâchée, elle est plus rapide à avaler

PS : FRANCKY, tu t'abstiendras de tous commentaires scabreux s'il te plaît

Alors non, les ricains ne sont pas plus balaises que nous !
skynet online Connecté VIP icone 89079 points
Le #2165890
Ulysse2K a écrit :

Fox1977 a écrit :

1er vol de l'année fin juin, ça fait très peu quand on voit que SpaceX a procédé à 31 lancements en 2021 et que le but pour 2022 est d'atteindre 52 lancements (1 par semaine en moyenne, donc)


Tu calcules bien mais... Y a un tas de trucs que tu ne tiens pas en considération :

1. SpaceX a de gros moyens privés et immédiatement disponibles et ne dépend pas de financements européens ou nationaux (lenteurs administratives).

2. SpaceX utilise généralement de petits lanceurs car il ne met pas sur orbite de très gros satellites et n'a donc pas à vérifier 36000 fois sa fusée pour amener le facteur risque près de zéro au lancement (gros capitaux en jeu pour nous vu le prix des satellites)

3. Le gros lanceur SpaceX (concurrent principal à Ariane) est le Falcon Heavy qui n'est parti que... 3 fois

4. SpaceX est une jeune société qui tire profit de l'expérience des pionniers pour ne pas commettre les mêmes erreurs. Alors forcément, quand la bouffe est déjà mâchée, elle est plus rapide à avaler

PS : FRANCKY, tu t'abstiendras de tous commentaires scabreux s'il te plaît

Alors non, les ricains ne sont pas plus balaises que nous !


D'ailleurs sur quel lanceur les USA ont fait confiance pour lancer le télescope le plus cher de l'histoire ?
Ulysse2K offline Hors ligne VIP icone 50203 points
Le #2165892
skynet a écrit :

Ulysse2K a écrit :

Fox1977 a écrit :

1er vol de l'année fin juin, ça fait très peu quand on voit que SpaceX a procédé à 31 lancements en 2021 et que le but pour 2022 est d'atteindre 52 lancements (1 par semaine en moyenne, donc)


Tu calcules bien mais... Y a un tas de trucs que tu ne tiens pas en considération :

1. SpaceX a de gros moyens privés et immédiatement disponibles et ne dépend pas de financements européens ou nationaux (lenteurs administratives).

2. SpaceX utilise généralement de petits lanceurs car il ne met pas sur orbite de très gros satellites et n'a donc pas à vérifier 36000 fois sa fusée pour amener le facteur risque près de zéro au lancement (gros capitaux en jeu pour nous vu le prix des satellites)

3. Le gros lanceur SpaceX (concurrent principal à Ariane) est le Falcon Heavy qui n'est parti que... 3 fois

4. SpaceX est une jeune société qui tire profit de l'expérience des pionniers pour ne pas commettre les mêmes erreurs. Alors forcément, quand la bouffe est déjà mâchée, elle est plus rapide à avaler

PS : FRANCKY, tu t'abstiendras de tous commentaires scabreux s'il te plaît

Alors non, les ricains ne sont pas plus balaises que nous !


D'ailleurs sur quel lanceur les USA ont fait confiance pour lancer le télescope le plus cher de l'histoire ?



Fox1977 offline Hors ligne Vétéran avatar 1584 points
Le #2165930
Ulysse2K a écrit :

Fox1977 a écrit :

1er vol de l'année fin juin, ça fait très peu quand on voit que SpaceX a procédé à 31 lancements en 2021 et que le but pour 2022 est d'atteindre 52 lancements (1 par semaine en moyenne, donc)


Tu calcules bien mais... Y a un tas de trucs que tu ne tiens pas en considération :

1. SpaceX a de gros moyens privés et immédiatement disponibles et ne dépend pas de financements européens ou nationaux (lenteurs administratives).

2. SpaceX utilise généralement de petits lanceurs car il ne met pas sur orbite de très gros satellites et n'a donc pas à vérifier 36000 fois sa fusée pour amener le facteur risque près de zéro au lancement (gros capitaux en jeu pour nous vu le prix des satellites)

3. Le gros lanceur SpaceX (concurrent principal à Ariane) est le Falcon Heavy qui n'est parti que... 3 fois

4. SpaceX est une jeune société qui tire profit de l'expérience des pionniers pour ne pas commettre les mêmes erreurs. Alors forcément, quand la bouffe est déjà mâchée, elle est plus rapide à avaler

PS : FRANCKY, tu t'abstiendras de tous commentaires scabreux s'il te plaît

Alors non, les ricains ne sont pas plus balaises que nous !


Tu as tout à fait raison. Mon commentaire n'était pas pour dénigrer Ariane 5.
Même si SpaceX s'appuie en effet sur les travaux et l'expérience des agences spatiales américaine et européenne, il faut toutefois tout de même saluer l'exploit accompli par cette société de parvenir en seulement quelques années à développer et rentabiliser une fusée réutilisable, et même à développer un vaisseau spatial aux ambitions lunaires qui sera vraisemblablement prêt le mois prochain.
Tu soulignes que SpaceX a de gros moyens privés, c'est vrai, mais les pouvoirs publics peuvent aussi mettre de très gros moyens (c'est surtout vrai pour la NASA) et là, il n'y a pas vraiment de contrainte de rentabilité à tout prix ni d'actionnaires à satisfaire.
MickHammer offline Hors ligne VIP icone 10360 points
Le #2166019
Fox1977 a écrit :

Ulysse2K a écrit :

Fox1977 a écrit :

1er vol de l'année fin juin, ça fait très peu quand on voit que SpaceX a procédé à 31 lancements en 2021 et que le but pour 2022 est d'atteindre 52 lancements (1 par semaine en moyenne, donc)


Tu calcules bien mais... Y a un tas de trucs que tu ne tiens pas en considération :

1. SpaceX a de gros moyens privés et immédiatement disponibles et ne dépend pas de financements européens ou nationaux (lenteurs administratives).

2. SpaceX utilise généralement de petits lanceurs car il ne met pas sur orbite de très gros satellites et n'a donc pas à vérifier 36000 fois sa fusée pour amener le facteur risque près de zéro au lancement (gros capitaux en jeu pour nous vu le prix des satellites)

3. Le gros lanceur SpaceX (concurrent principal à Ariane) est le Falcon Heavy qui n'est parti que... 3 fois

4. SpaceX est une jeune société qui tire profit de l'expérience des pionniers pour ne pas commettre les mêmes erreurs. Alors forcément, quand la bouffe est déjà mâchée, elle est plus rapide à avaler

PS : FRANCKY, tu t'abstiendras de tous commentaires scabreux s'il te plaît

Alors non, les ricains ne sont pas plus balaises que nous !


Tu as tout à fait raison. Mon commentaire n'était pas pour dénigrer Ariane 5.
Même si SpaceX s'appuie en effet sur les travaux et l'expérience des agences spatiales américaine et européenne, il faut toutefois tout de même saluer l'exploit accompli par cette société de parvenir en seulement quelques années à développer et rentabiliser une fusée réutilisable, et même à développer un vaisseau spatial aux ambitions lunaires qui sera vraisemblablement prêt le mois prochain.
Tu soulignes que SpaceX a de gros moyens privés, c'est vrai, mais les pouvoirs publics peuvent aussi mettre de très gros moyens (c'est surtout vrai pour la NASA) et là, il n'y a pas vraiment de contrainte de rentabilité à tout prix ni d'actionnaires à satisfaire.


je ne sais pas si on peu vraiment dire que SpaceX s'appuie sur l'expérience des autres.

C'est quand meme deux types de fusé tres différentes. ce type réutilisable c'est quand meme autre chose. et ils n'ont plus que 27 jours pour remettre en service un 1er étage.

de plus SpaceX est capable de faire beaucoup plus de mission que notre Ariane 6 qui est prévu pour avoir 2 configurations qui ont pour seul but de mettre une charge en orbite.

dans la course a l'espace ont est derrière les US, les chinois et meme les Russes
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire