Project Trillium : ARM annonce son architecture pour puces dédiées de machine learning

Le par  |  1 commentaire(s)
ARM Project Trillium

ARM ne proposait pas encore d'architecture autour des puces dédiées à l'intelligence artificielle. C'est chose faite avec le Project Trillium qui se concentre sur le machine learning, la reconnaissance d'objets et les réseaux neuronaux.

Tous les concepteurs de processeurs pour smartphones ou presque ont annoncé des solutions pour intégrer une dose d'intelligence artificielle dans leur plate-forme, soit à l'aide d'un composant dédié ou NPU (Apple, Huawei...) soit en reprogrammant les puces existantes (GPU, DSP, ISP...) à cette fin (Qualcomm SnapDragon).

ARM, à l'origine de l'architecture des coeurs des CPU des processeurs mobiles et parfois des GPU, n'avait pas encore vraiment de solution dédiée à proposer sur le thème de l'intelligence artificielle embarquée.

ARM Project Trillium

Le Project Trillium vient combler cette lacune en proposant une plate-forme logicielle de machine learning et de détection / reconnaissance d'objet. La partie machine learning promet de fournir des performances de plus de 4,6 TOPS.

Surtout, ARM revendique la maîtrise des contraintes thermiques et l'efficacité énergétique du Project Trillium par rapport aux solutions concurrentes développées en interne en revendiquant une efficacité de plus de 3 TOPS par Watt (pour de futurs composants gravés en 7 nm), un point essentiel pour du traitement réalisé sur des appareils mobiles.

La partie détection d'objet (OD) du Project Trillium permet quant à elle d'interpréter des flux Full HD 60 fps pour identifier et suivre des personnes ou des objets, en assurant des performances très supérieures par rapport à un traitement similaire depuis un DSP.

ARM Trillium OD

Enfin, le Project Trillium comprend une partie logicielle consacrée aux réseaux neuronaux avec le support des grands environnements Tensorflow, Caffe et Android NN et de quoi les associer efficacement aux architectures CPU ARM Cortex et GPU ARM Mali.

ARM Trillium OD ML

Le Project Trillium doit en principe permettre de créer des puces comprenant un processeur ML (Machine Learning) et un processeur OD (Object Detection) travaillant ensemble, le second capturant par exemple des informations visuelles traitées ensuite finement par le premier pour plus d'efficacité.

ARM annonce une pré-version pour le mois d'avril et une disponibilité générale d'ici mi-2018 mais les premiers appareils mobiles intégrant une puce reposant sur le Project Trillium ne devraient pas voir le jour avant l'an prochain.

Complément d'information
  • Project MoonShot : plate-forme ARM pour serveurs par HP
    Le groupe HP dévoile son Project MoonShot, initiative de grande ampleur destinée à créer de nouvelles générations de serveurs basse consommation pour les applications Web et le cloud computing. Au coeur du projet, la plate-forme ...
  • Project Denver : Nvidia annonce sa stratégie ARM pour PC
    L'annonce 2010 a fourmillé de signes suggérant l'extension de l'architecture ARM vers d'autres catégories que les produits mobiles. Nvidia annonce au CES 2011 un projet qui lui permettra de proposer des processeurs ARM du PC jusqu'au ...

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2000460
Si leurs puces sont aussi mauvaises que les arm... ce sera pour faire des blagounettes sur smartphone...rien de plus
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme